Défi lecture en espagnol publié le 06/06/2019

Défi lecture mené en espagnol dans le cadre d'un EPI

L’entrée culturelle en espagnol :

Mais qu’entendons-nous par « entrée culturelle » ?

Tout d’abord, l’accès à la lecture en langue étrangère est un premier pas d’entrée dans la culture car il place les élèves dans une position d’exposition maximum à la langue étudiée. Les apprenants accèdent à une langue authentique autour de dialogues principalement qui d’une part, jouent entre des registres de langue courante et colloquiale, et d’autre part avec les différences linguistiques des différents pays hispanophones (l’espagnol castillan ≠ américanismes de l’espagnol mexicain et de l’espagnol argentin ; le vosotrosustedes ; l’emploi abondant du –ito au Mexique).
L’approche de la compréhension écrite par le texte long/la nouvelle est valorisante pour l’élève qui accède à un vrai récit écrit en langue étrangère écrit par des auteurs hispanophones et publié par un éditeur espagnol. Notons d’ailleurs que le CD inclus dans chaque livre permet aussi une immersion auditive (prononciation, accentuation).
A plus forte raison encore, l’entrée culturelle s’articule autour de la découverte des spécificités des deux pays à mesure de la lecture de chaque nouvelle :

  • leur identité
  • leur localisation géographique,
  • leur patrimoine urbain à travers les bâtiments emblématiques (Madrid et ses quartiers aux spécificités et ambiances variées, México DF/ Puebla et leur héritage colonial).
  • leur espace naturel (le volcan Popocatepetl)
  • leurs traditions : horaires (Espagne), gastronomie (mole poblano, cuisine mexicaine pimentée, la tequila),
  • leurs croyances ancestrales (El Día de Muertos, Los voladores)
  • l’art témoin de l’Histoire : le Guernica de Picasso

Plusieurs références culturelles évoquées dans ces nouvelles font partie du Patrimoine Culturel de l’Humanité (matériel ou immatériel). Nous avons cherché à approfondir ces connaissances culturelles via l’application learning apps.
L’utilisation de flashcodes nominatifs a permis d’une part aux élèves, d’accéder directement à leur page personnelle et d’autre part à l’enseignant, d’avoir un regard individualisé sur les activités de chacun.

Une entrée culturelle facilitée : des activités menées avec l’outil numérique

  • Des questions préalables à la mise en œuvre
    • Comment envisager une compréhension efficace des points culturels ?
    • Comment permettre aux élèves une transposition de l’écrit en « images » évocatrices qui donnent du sens aux mots ?
    • Comment offrir un accès plus approfondi des points culturels semés dans les nouvelles ?
    • Comment donner l’impression aux élèves que leur position était bien plus que celle d’un lecteur et qu’ils en ressortent, presque comme après un voyage, les yeux pleins d’images ? La lecture et donc la culture est un accès au voyage.

Des exemples d’activités culturelles

Les exemples du document joint en annexe ciblent les éléments suivants :

  • Pour "Persecución en Madrid"
    • Las rondas de Madrid
    • Le tableau de Guernica, Picasso
    • Les quartiers de Madrid
  • Pour "¿Dónde está Emiliano Fuentes ?"
    • Une activité sur les villes México DF et Puebla
    • La tradition de la danza de los voladores
Activités culturelles (PDF de 2.6 Mo)

Des exemples d’activités culturelles menées avec l’outil numérique sur les deux romans - Défi lecture mené en espagnol dans le cadre d’un EPI.

Des difficultés à prendre en compte

Une des principales difficultés à laquelle nous nous sommes exposées quand nous avons décidé ce projet de lecture de texte long, était quels types d’activités créer pour donner sens aux apports culturels lus. Lire n’est pas comprendre et rentrer dans une explication magistrale du point culturel où l’élève subit ne nous semblait pas judicieux.
En effet, d’une part, il nous semblait essentiel que les élèves maîtrisent la description de l’espace urbain, son ambiance ainsi que la culture du pays au sens sociologique du terme (ensemble des signes caractéristiques du comportement de quelqu’un –langage, gestes, vêtements, traditions, alimentation…). C’est sur cette acquisition de la Culture du pays étudié que repose la réussite de la tâche finale de l’EPI à savoir l’écriture d’une nouvelle policière se déroulant dans une ville de ces pays et qui devra être empreinte de réalisme.
D’autre part, nos élèves sont des apprenants de 2ème année - avec pour certains des difficultés déjà avérées en repérage et compréhension de la situation d’énonciation.