Défi lecture en espagnol publié le 06/06/2019

Défi lecture mené en espagnol dans le cadre d'un EPI

Bilan de l’expérience : paroles d’élèves et de professeurs

Opinion des élèves

Paroles d'élèves (PDF de 55.2 ko)

Opinion de quelques élèves sur le Défi Lecture - Défi lecture mené en espagnol dans le cadre d’un EPI.

Bilan critique des professeurs : plus-value et limites

  • La constitution des binômes
    Nous avons fait le choix de constituer des binômes par affinité mais aussi par niveau de compétence. Ainsi, chacun a pu s’épanouir à son rythme. Les plus à l’aise, naturellement plus autonomes car lecteurs réguliers, ont pu avancer sans aide particulière du professeur, le rendant ainsi disponible pour les binômes plus en difficulté. Le professeur a pu guider de manière quasi individualisée ces élèves.
  • L’outil numérique comme outil de l’enseignement de LV pour une entrée culturelle
    • L’outil numérique, ludique dans un premier temps, a permis aux élèves de donner du sens aux points culturels, de se créer des images mentales pour mieux s’approprier les notions.
    • Le voyage culturel a permis aux élèves de s’imprégner du climat urbain pour mieux le décrire et lui conférer un maximum de réalisme lors de l’écriture de la nouvelle. Il aura permis d’accéder au sens et d’ancrer le décor des intrigues dans un environnement réel.
    • Chaque binôme s’est montré autonome et responsable dans l’utilisation des tablettes et des dictaphones mis à disposition librement dans la classe.
  • Mener un projet « défi lecture » : Plus-values
    • Exposition maximum à la langue
    • Attractivité initiale, mise en haleine à l’achat et la distribution du livre. (envie de l’ouvrir, de commencer à le feuilleter)
    • Choix de la collection Aventura Joven : thèmes en adéquation avec l’âge, la maturité des élèves et les programmes de la LV et dynamique du texte de par sa composition (chapitres de taille correcte, paragraphes, texte aéré avec police pertinente, illustrations)
    • Activités qui permettent à chacun de contribuer à l’élaboration de l’EPI et de répondre aux objectifs de la tâche finale en français grâce à l’entrée culturelle.
    • Développer le travail en binôme et en autonomie
    • Création de binômes de niveau qui permet une grande autonomie des élèves à l’aise et donc un temps d’attention plus important porté aux plus en difficultés par le professeur
    • Susciter l’envie de lire d’autres nouvelles de la collection.
    • La mise au point ponctuelle avec une moitié de classe sur un livre puis sur l’autre moitié : attention accrue lors de ce travail avec 14 élèves seulement pendant que les autres continuent en autonomie.
  • Limites, difficultés rencontrées
    • Susciter l’attention sans lasser
    • Gérer le volume que représente la nouvelle en terme de pages/chapitres et donc d’activités à réaliser.
    • Mener le « défi lecture » sur des séances consécutives et temps à gérer pour l’EPI.
    • Proposer des activités ciblées de repérage puis de compréhension pour accompagner même les plus faibles vers une certaine autonomie de lecture.
    • Consacrer davantage de temps pour favoriser la prise de parole : rendre compte de sa lecture à l’oral.
    • Gérer les temps de mise en commun notamment pour les points linguistiques.
    • Vérifier l’avancée du travail et les progrès/difficultés de compréhension des élèves à mesure des chapitres. (Impossibilité de ramasser chaque activité à chaque séance). Limite des fiches d’autocorrection ?