Accueil : Espagnol
Accueil >> Didactique >> Oral >> Formation...

article Formation 2012/2013 : La place de l’oral en cours d’espagnol.     -    publié le 13/06/2013

Une séquence A1 A2 : "Petición de mano".

1 2 3 4 5 

• Objectif de la séquence

Objectif de la séquence : l’interaction orale : créer une courte saynète à deux, à partir des faits de langue mémorisés dans la séquence. Tous les supports convergent vers ce travail de réception et de production : una petición de mano.

L’objectif principal est de bâtir des bases solides et les habitudes de la prise de parole et de l’interaction.
La progression permet de montrer comment passer de la langue d’imitation à la langue de création : ou de la langue de reconnaissance à celle de l’exploration. Cette étape clé dans le parcours d’apprentissage des élèves correspond également, plus tard, au passage du niveau seuil A1/2 au niveau dit de l’indépendance B1.
Il est important de ne pas négliger cette phase initiale de « récitation » de restitution de faits de langue mémorisés. Ce moment va constituer un « socle » rassurant qui pourra servir de base pour désinhiber certains élèves.

• Intérêt de la séquence

Les documents abordés permettent de mettre en œuvre des stratégies multiples au service de l’oral : la mémorisation puis les jeux de rôle et la représentation théâtrale.
Cette démarche de théâtralisation permet également de solliciter les compétences sociolinguistiques (ici, politesse, registre de langue) et pragmatiques (ici, persuasion, démonstration, indignation.…)
Il s’agit donc d’un objectif résolument théâtral qui vise à instaurer dans le travail collectif les notions de jeu et de plaisir.

• De la mémorisation à l’acquisition.

Pourquoi fournir un effort de mémorisation ? Il faut mettre en évidence auprès des élèves la plus-value de leur effort. «  Je construis peu à peu mon autonomie  ». Cela sert à préparer le travail final, à donner le plus de latitude possible lors des échanges pendant les entraînements et les évaluations.

Le professeur doit montrer à sa classe comment constituer un « bagage », une « boîte à outil », une réserve de mots disponibles immédiatement, sans toutefois sacrifier la cohérence des échanges et sans avoir recours systématiquement à une construction syntaxique, (dans un premier temps, bien sûr). La syntaxe est « automatisée » et lors de ces premières récitations d’énoncés, il n’y a pas d’encodage du discours.
L’élève de collège en A1, est en tout début d’apprentissage, comme un enfant qui apprend à parler sa langue maternelle. Celui-ci imite, sans hiérarchisation syntaxique. C’est l’apprentissage lexicalisé et celui-ci constitue souvent une étape, un passage obligé avant la mise en place progressive de l’organisation du discours et de l’autonomie langagière. Il est important de ne pas brûler cette étape.

La restitution des faits de langues mémorisées peut être également une des réponses à l’hétérogénéité de la classe. Cela permet de ne pas « perdre » des élèves décrocheurs dans une mise en œuvre qui ne solliciterait que la langue de création ou d’exploration ou que des réemplois « recontextualisés ».

• Évaluation finale : mise en place d’un dialogue

L’Expression Orale Interactive : la base du langage et une compétence majeure et difficile.
L’EOI est une activité langagière complexe qui réunit à elle seule (réception/production en interaction et en continu). Cette activité langagière est omniprésente dans nos cours, c’est elle qui est systématiquement mise en place pour rendre compte lors d’un travail de réception. C’est la « langue de la classe », de la « participation » qui est à la fois un moyen, et un objectif.

Il est difficile d’évaluer cette activité langagière ; la prise de parole est rapide, fugace. Le professeur peut associer ses élèves à l’évaluation finale si celle-ci est réalisée en cours. S’il en a la possibilité, il peut filmer les échanges pour se donner les moyens par la suite de mieux évaluer. Les élèves peuvent revoir le travail de production finale et tirer profit d’une correction formative dans le cadre d’une évaluation sommative. Cette correction collective est à nouveau l’occasion de solliciter l’auto puis l’inter correction.

« Précédente  1 2 3 4 5  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex