Vers une approche par compétences dans l’entraînement et l’évaluation des activités langagières publié le 04/07/2010  - mis à jour le 23/06/2017

Passerelles transversales entre les disciplines : arts-plastiques, histoire, français, espagnol

Tâche de fin de séquence

“Rédiger une courte lettre à un ami pour lui donner de ses nouvelles ou pour lui raconter un événement qui s’est produit tout récemment”.

Des consignes précises encadrent la réalisation de cette tâche, en assurent la réussite, et correspondent aux principaux critères d’évaluation ultérieure des productions.
Ces consignes sont pour la plupart voisines de celles qui accompagnaient la rédaction de la lettre
en français, et placent doublement l’élève en situation de confort, au delà de l’itinéraire suivi au long de la séquence d’espagnol elle-même.
 Commencer par une formule d’appel, la date et le lieu.
 Raconter la ou les nouvelles au passé composé.
 Employer au moins un superlatif et une forme exclamative.
 Terminer avec une formule de clôture et une signature.

La complémentarité entre les disciplines a bien permis aux élèves d’entraîner au cours de ces séances des compétences similaires, et les effets observés sont indéniablement positifs :

 valorisation des savoirs acquis par les élèves en français et en espagnol (auteurs, registres de langue,figures de style) ;
 consolidation des stratégies mises en œuvre pour observer les procédés d’écriture et en voir les effets ;
 valorisation du travail de l’enseignant(e) dans les deux disciplines, y compris au regard des élèves… ;
 efficacité accrue et gain de temps, grâce à une meilleure compréhension et application des consignes.