Accueil : Espagnol

article Retour sur les savoirs : un exemple de travail en classe inversée (séquences : "Migrations")     -    publié le 01/06/2016    mis à jour le 06/06/2016

1 2 3 4 5 

Migrations du rêve à la réalité : présentation disponible sur un mur virtuel

Inverser sa classe implique de modifier ses pratiques et les tâches demandées aux élèves. Il s’agit de leur proposer des tâches simples qu’ils peuvent effectuer seuls, afin de dégager du temps pour mettre en place des activités différenciées, des tâches complexes ou de création. Le fonctionnement en classe inversée implique de réfléchir aux stratégies à mettre en œuvre pour engager une pédagogie active et adaptée à chacun de façon à ne pas décourager mais bien à les inciter à "faire" et l’utilisation des outils numériques s’avère être un atout supplémentaire. On propose ici de revenir sur les savoirs en amont de la séquence pédagogique, de les compléter en autonomie et/ou en collaboration pour les formaliser, de faire preuve d’initiative et de créativité pour en rendre compte devant les pairs.

Remarque : Ces pages présentent le travail en amont du cours que j’appelle la séquence 0. Seules quelques pistes sont proposées sur les séquences qui suivent : tâches de fin de séquences et documents supports. Par ailleurs, les consignes de la séquence 0, pour le travail en amont de la classe, seront données en français pour en faciliter la lecture aux professeurs des autres langues ou disciplines.

• Travail préparatoire : anticiper le travail en classe

Ce travail préparatoire ("la séquence 0") permet d’anticiper le travail en présentiel sur la séquence pédagogique ayant pour thème les migrations.
Une première phase de cette réflexion comprend un retour sur les savoirs. L’élève doit s’interroger et formaliser ce qu’il sait déjà sur le thème, qu’il l’ait appris en cours de langue, d’histoire géographie ..., dans les médias ou autres.
L’étude en autonomie des élèves portera sur l’émigration à partir du continent latino-américain.
Le choix du thème a été guidé par l’actualité au moment où les médias qui, en s’appuyant sur des images plus ou moins violentes, nous renvoient l’exil de masse des réfugiés du Proche-Orient vers l’Europe fuyant guerres et dictatures. Quant à la spécificité de l’étude centrée sur le continent latino américain, elle s’impose par la nationalité vénézuélienne de l’assistante Yanibel. Peu étudiée par les élèves, l’émigration vénézuélienne est un déplacement volontaire, non clandestin, qui se fait pour des raisons économiques, comme la recherche d’un emploi ou d’une meilleure qualité de vie ou pour les études. Les raisons peuvent être également politiques, cependant, aborder ce thème ne présuppose pas de connaissances particulières sur la politique actuelle du pays et les élèves sont en mesure de comprendre seuls les motivations des familles vénézuéliennes qui décident un beau jour de quitter le pays sans espoir de retour.

Les élèves devront travailler en groupe, en autonomie, en dehors de la classe à partir de différents documents audio préparés par le professeur avec l’aide de l’assistante de langue. Le professeur prévoit 2 fois 30 minutes de travail au CDI dans un délai de 3 semaines.

Niveaux possibles :
seconde : vivre ensemble
cycle terminal  : espaces et échanges (domaine : l’émigration volontaire ou forcée)

Matériel et applications utilisés :

  • murs virtuels de type Padlet ;
  • logiciel de traitement de fichiers son (enregistrement et découpage) Audacity, casques et micros ;
  • lecteurs MP3
  • logiciel simple de traitement des images de type "Paint" ;
  • logiciel de mise en forme de présentations au choix de l’élève ;
  • application pour cartes mentales (Freemind par exemple) ;
  • internet et ordinateurs portables ou fixes, installés au CDI ou appartenant à l’élève, clés USB ;
  • messagerie électronique avec envoi de fichiers ;
  • Wordréférence ou dictionnaires papiers.

Déroulement :
Séquence 0 : Comprendre les raisons de l’émigration vénézuélienne et connaître les pays d’accueil (travail préparatoire, personnel et en groupe) ; faire quelques recherches sur le flux migratoire du Mexique vers les États-Unis.
Séquence 1 : "migrations"/"émigration clandestine" (en classe)
Séquence 2 : "migrations"/"émigration choisie" (en classe)

Le travail pourra être poursuivi dans le cadre du cycle terminal "Lieux et formes de pouvoirs" grâce à des fichiers audio qui présentent la situation économique actuellement désastreuse du Venezuela.

• Intérêts culturels des 3 séquences

- Migrations : les différents axes d’étude des 3 séquences proposées

  • les différents modes opératoires et les causes :
    • passages de frontières clandestinement ou non,
    • déplacements volontaires de longue durée pour le travail,
    • déplacements volontaires de courte durée pour les études ;
  • les conséquences du "vivre ailleurs" :
    • intégration difficile :
      • la discrimination linguistique ou raciale
      • la perte des repères
    • des intégrations réussies.
« Précédente  1 2 3 4 5  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex