Accueil : Espagnol

article Petición de mano (A1 / A2)     -    publié le 13/06/2013    mis à jour le 23/06/2017

La place de l’oral en cours d’espagnol.

1 2 3 4 5 

• Étape 5 Un cuento chino. Extrait du film argentin de Sebastián Borensztein de 2011.

Extrait choisi : Declaración de amor de Mari en la tienda de Roberto. DVD en lecture VLC media player. De 1.04’ à 1.06’ et 17’’.

Activité langagière : CO et EOI
L’extrait filmique est abordé en compréhension de l’oral. La mise en œuvre du professeur est simple. Il s’agit de faire comprendre et de mémoriser ce qui est intéressant et transférable pour la tâche finale. Le « besoin » de lexique ou de mimiques, induit par la proximité de l’évaluation guidera les élèves vers une appropriation ciblée de ce qui est transférable.
Cet extrait filmique est une déclaration d’amour, les personnages sont filmés en champ contre champ et la scène est donc modélisante pour la réalisation finale des élèves. Les images vont consolider les compétences théâtrales (et donc pragmatiques lors de l’échange des élèves). Cette courte étude permet également de donner plus d’autonomie langagière aux élèves qui pourront réinvestir le discours déclaratif de Mari : ser+ adj (gruñón, ermitaño, sensible). La structure peut être gardée mais les élèves peuvent reconstruire en proposant d’autres adjectifs.
(Le voseo argentin est transposé en tuteo).
Y además tienes esa mirada que me mata.Yo te quiero + prénom. Celui-ci est réinventé. Etc.

• Étape 6 DVD Extrait de “Los planes de Cecilia", court-métrage de Belén Gómez Sanz -2009

Partie : « Quiero casarme con un pelirrojo » : Deux possibilités de mise en œuvre : l’extrait peut être montré sans le son ce qui permettrait de faire imaginer les paroles, et de faire parler le jeune couple. Il s’agirait donc à nouveau d’un document de reprise et de transfert. Si le professeur décide d’aborder l’extrait en compréhension, il permettra d’enrichir encore davantage « le champ des possibles » en ce qui concerne les réemplois d’une langue authentique et riche dans la perspective du sens du travail demandé et attendu. L’intérêt de ce court extrait est de proposer aux élèves quelques expressions idiomatiques qui enrichiront leur prise de parole. : « Ni yo tampoco, …vale, yo tampoco quiero, …¿ Y si te lo piensas ? No pasa nada… menuda respuesta »

• Évaluation finale de la séquence

“A partir de lo que has memorizado en la secuencia, imagina un diálogo en el cual un chico o un señor le pide la mano a una chica o a una señora”.

Il est rappelé aux élèves qu’ils doivent déconstruire ce qui est mémorisé pour reconstruire un dialogue préparé à deux au fur et à mesure de la séquence sur la base de ce qui a été mémorisé. C’est au professeur de définir le « parcours obligé » des réemplois et des faits de langue attendus.

A titre d’exemple : deux impératifs, deux défenses, deux subjonctifs dans la subordonnée après le verbe querer, une phrase au passé composé, le vocabulaire rencontré dans la séquence. Deux ou trois interjections réinvesties opportunément ainsi que deux expressions idiomatiques.

Les critères de réussite sont rappelés aux élèves sous forme de grille (voir ci-après) qui servira lors de l’évaluation. Celle-ci peut se faire en classe entière si celle-ci n’est pas trop nombreuse. En ce cas, les élèves peuvent être associés à la mise en œuvre de certaines parties de l’évaluation : (temps, caméra si les échanges sont filmés, pointage des réemplois, qualité de la prononciation, cohérence des réparties, originalité de la situation et spontanéité des dialogues.

un document Grille d’évaluation de la tâche finale (Word de 30.5 ko)

La place de l’oral en cours d’espagnol.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex