Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Le dilemme moral     -    publié le 22/01/2016    mis à jour le 23/01/2016

Appropriation des ressources Eduscol

Le dilemme moral propose deux issues à l’élève sans que l’une ou l’autre ne soit bonne ou juste a priori. C’est un court scénario avec un protagoniste X, confronté à un choix. Ce scénario s’achève sur une question normative : que devrait faire X ? issue A / issue B. L’élève doit choisir entre les deux issues et justifier son choix.

Il s’agit donc d’une situation dans laquelle plane une ambiguïté sur le devoir à accomplir : un choix est à faire, il est inévitable, mais on est dans l’incertitude quant à ce que l’on DOIT faire. Cela peut se produire notamment lorsque deux obligations sont en concurrence. Il y a une alternative entre deux actions que l’on ne peut pas entreprendre simultanément, l’accomplissement de l’une incluant automatiquement le non-accomplissement de l’autre.

Exemple pour des adultes : Au début de la Seconde Guerre Mondiale, un étudiant doit choisir entre rester à Paris pour soigner sa mère malade (sachant que sa mère n’a plus que lui, son autre fils étant mort au combat), ou s’engager dans les Forces françaises libres. Ce dilemme est insoluble : ces deux devoirs sont légitimes, universalisables, mais inconciliables.
In L’Existentialisme est un humanisme, Sartre

 
Au niveau des élèves, l’objectif du dilemme moral est d’amener les élèves à comprendre que certains sujets ne sont pas susceptibles d’une seule réponse et de saisir la complexité des choix moraux et la responsabilité qui est la nôtre. Le dilemme moral part toujours d’une situation concrète afin de susciter l’intérêt des élèves.

 

• Ressource Eduscol : Les dilemmes moraux, une méthode du développement éthique

L’objectif de la méthode des dilemmes moraux est de faire croître l’autonomie morale des élèves, de leur apprendre à développer leur capacité à juger par eux-mêmes. Inspirée des théories du développement moral de Lawrence Kohlberg, elle permet de découvrir, dans le cadre de la discussion, des conflits d’obligation et d’appréhender la hiérarchisation des normes. Elle vise aussi le respect du pluralisme des opinions dans le cadre d’une société démocratique, tout en rappelant que la loi civile en est la garantie. La pratique des dilemmes moraux s’inscrit enfin dans le cadre d’une discussion fondée sur l’empathie et l’écoute mutuelle, en liant étroitement et explicitement compétences langagières et morales.

La démarche :
1. Présentation du contexte
2. Découverte du dilemme moral à partir d’un court texte qui peut être puisé dans la littérature de jeunesse ou créé par l’enseignant
3. Vérification de la compréhension par tous les élèves
4. Ouverture de la discussion selon des modalités pédagogiques variées
5. Débat
6. Élargissement éventuel du questionnement (questions d’ouverture)

 

• Ressource Eduscol : Les dilemmes moraux au cycle 2


Les séances proposées se structurent autour de cinq phases :
1. Phase préparatoire. Questions liminaires
2. Dilemme moral
3. Questions de compréhension
4. Question-dilemme
5. Questions d’ouverture

Pour chaque thématique, quelques exemples complémentaires de dilemmes moraux vous sont proposés.

  • Dilemme moral portant sur l’amitié, l’argent et le respect des biens d’autrui
  • Dilemme moral portant sur le droit de propriété et le soin apporté aux animaux
  • Dilemme moral portant sur le vol et la pression des pairs
  • Dilemme moral portant sur la bioéthique, le respect de la personne et le vivre-ensemble

 

• Ressource Eduscol : Du dilemme moral à la création d’un petit livre de philo, cycles 2 et 3

La démarche de cette séquence consiste dans une première séance à amener les élèves à développer leur capacité de jugement moral en débattant d’un sujet en lien avec le programme d’EMC, cela, à partir d’un dilemme moral ; puis de définir ensemble un concept, et enfin une question centrale. Lors de la séance suivante, un deuxième débat à visée philosophique est mis en œuvre à partir de cette question centrale. Les idées produites et retenues par les élèves font l’objet de la création collective d’un petit livre philo, objet symbolique, vecteur de sens, source de motivation pour réfléchir ensemble, qui gardera la trace des idées principales qui se sont dégagées.

Le site « Lecriveron » et le site « Les éditions Célestines » (open office draw) permettent de pouvoir réaliser immédiatement un livre de huit pages au format 10,5 cm X 7,50 cm, à partir d’une synthèse des idées produites par les élèves.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79