Accueil : Espagnol

article Tocar y luchar - La orquesta de los niños pobres en Venezuela     -    publié le 08/05/2012    mis à jour le 12/01/2013

1 2 

Ce travail a été réalisé par Mme Catherine Foubert, professeur d’espagnol au lycée Jean Macé de Niort.

• Présentation de la séquence

Cette séquence s’inscrit dans le cadre du programme de seconde : l’art de vivre ensemble ("Visions d’avenir : créations et adaptations" et aussi "Sentiment d’appartenance : singularités et solidarités").

Le niveau visé est le niveau B1 (selon le Cadre Européen Commun de Référence des Langues) dans les différentes activités langagières travaillées (compréhension de l’oral, compréhension de l’écrit, expression orale en continu et en interaction).

L’objectif est de faire découvrir aux élèves, en tout premier lieu, un des aspects de la réalité économique et sociale du Vénézuela (la grande pauvreté de certains quartiers).

A partir de la situation évoquée la séquence s’axera sur le pouvoir de l’art, ici de la musique, comme « arme sociale » pour changer le devenir des enfants pauvres de ce pays.

La séquence a pour objectif de faire connaître l’œuvre de José Antonio Abreu, professeur d’économie puis Ministre de la Culture et musicien qui a mis sa passion au service des enfants défavorisés en créant El Sistema (Sistema Nacional de Orquestas Juveniles e Infantiles de Venezuela).
Ce « système » a permis d’améliorer les conditions de vie et surtout d’avenir de ces enfants en les sortant de la délinquance ou en leur permettant d’éviter de tomber dans celle-ci. Il a pour but aussi de former des citoyens responsables.

On étudiera à partir du DVD (classe) différents aspects des caractéristiques de ce système : la réalité du cadre de vie de ces enfants, l’interview d’un des plus célèbres exemples de la réussite de El Sistema (Gustavo Dudamel) et une partie de l’interview de J.A. Abreu qui explique sa conception de la musique.

Des témoignages écrits d’enfants et un article de presse (une interview de Dudamel) complètent l’étude de ce thème.

• Supports d’étude

1) DVD classe Cuenta conmigo 2nde (Nouvelle édition) : 3 parties de la vidéo :

  • la vue d’ensemble : la ville et les enfants (du début jusqu’à 1mn05)
  • Dudamel (de 2mn52 à la fin 4mn30)
  • El Sistema et son fondateur : J. A. Abreu (00 48 s à 1mn25 puis jusqu’à 1mn 55).
un document Script de la vidéo (OpenDocument Text de 24.1 ko)

Compréhension de l’oral

 

2) Article de El País "La orquesta de los pobres", Jesús Ruiz Mantilla, 30/08/2007 : reportage sur des enfants de l’orchestre.
 

 

3) Article de El País, « La música salva vidas en mi país », 25/01/2008, J. R. Mantilla. : interview de Dudamel.
 

 

En appui, prévoir la consultation d’une carte du Venezuela (pour situer Caracas, Barquisimeto, Agua Salada).

• Evaluations

- De la compréhension

A partir de la video (interview de Dudamel) retrouver dans le discours de Dudamel les idées repérées à l’écrit (article de El país « La música salva vidas »)

- Tâche formative

S’entraîner à la prise de parole en continu (travail maison) sur mp3 en complétant le reportage d’un des enfants de l’orchestre (María Verónica Betancour) :
María Verónica Betancour, de 10 años, la arpista de la selección de este año. « De mayor, tocaré el arpa o estudiaré idiomas. Me encantaría aprender inglés, italiano, argentino y mexicano », asegura con inocencia. (El País 2007)

- Tâche de fin de séquence

El periodista :
Eres periodista, vas a hacer un reportaje sobre la Orquesta. Te entrevistas con uno de los niños. Tienes que presentarlo, presentar el reportaje explicando qué es El Sistema, y después de escuchar al niño tienes que dar una conclusión.

El niño :
Eres el niño, tienes que explicar lo que haces en la orquesta, cómo te sientes en ella, cuál es el medio social en el que vives, y cuáles son tus proyectos.

• Critères d’évaluation

- Emettre un message compréhensible :

  • durée de la prise de parole
  • audibilité de la voix
  • prononciation et accentuation.

- Maîtriser la situation de communication : capter l’attention (par des gestes ou des regards).

- Contrôler la qualité de la langue parlée à travers la correction et la richesse linguistique au niveau de la grammaire et du lexique (ser/estar, futur, subjonctif après cuando, après para que, le gérondif associé à ir, seguir, lexique de la musique, de l’espoir...) avec quelques hésitations ou périphrases.

- Se rendre compte de ses erreurs et se corriger soi-même.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex