Lettre de rentrée 2020 publié le 28/08/2020

Lettre de l'Inspection Pédagogique Régionale de mathématiques

Chères et Chers collègues,

À l’occasion de cette rentrée scolaire, nous souhaitons d’abord vous remercier pour le travail accompli durant l’année si particulière traversée, à la fois durant le confinement, mais aussi lors des “rentrées” successives. Nous savons l’adaptation qu’a nécessitée l’enseignement à distance et les efforts que vous avez fournis pour garder le contact avec vos élèves, afin que le lien avec l’École ne soit pas rompu et qu’ils puissent poursuivre des apprentissages, dans des contextes très différents. Cette continuité pédagogique a pourtant, de manière inévitable et malgré tous vos efforts, creusé des écarts et sans doute fragilisé des élèves, plus éloignés de l’École en temps ordinaire et/ou mal ou insuffisamment équipés en matériel pour espérer travailler régulièrement et répondre à vos sollicitations. Ce sont des constats que chaque établissement scolaire a pu établir, et il nous faut envisager la rentrée avec ces nouveaux paramètres.

Nous devons penser différemment cette rentrée et les établissements ont déjà réfléchi avec nous, lors d’un séminaire académique à distance, aux leviers qu’il faudra actionner pour permettre aux élèves de retrouver pour certains le chemin de l’École, et pour tous celui des apprentissages avec un contexte sanitaire dont nous devons tenir compte. La question de l’évaluation, du soutien, de l’accompagnement des élèves les plus fragiles se pose de façon prégnante et nous souhaitons, collégialement, partager avec vous quelques principes. Ils visent à mettre tous les atouts de notre côté pour réconcilier les élèves avec la motivation, l’engagement, et leur donner un horizon qui doit rester celui de la réussite dans leur parcours.

En premier lieu, plus que jamais, le travail d’équipe sera une entrée à privilégier pour répondre aux défis qui vous attendent : travail en équipe disciplinaire sur les progressions des apprentissages, mais aussi travail en équipe pédagogique d’une classe pour harmoniser des attentes, organiser le travail, dans la classe et hors la classe, mobiliser des compétences transversales pour donner du sens et permettre une remobilisation régulière, garante d’apprentissages durables.

Les différentes productions que nous vous avons transmises durant la période de continuité pédagogique (le vadémécum sur l’enseignement à distance, l’évaluation à distance, les différentes lettres de continuité pédagogique et ressources disciplinaires sur les sites dédiés…) peuvent, bien entendu, être réactivées dans vos pratiques. Nous souhaitons attirer votre attention sur ces quelques points essentiels, à décliner en particulier au cours de la première période de l’année, pour permettre une reprise progressive et bienveillante de tous les élèves, y compris ceux qui auraient décroché.

Quelques points de vigilance :

  • Les écarts entre élèves auront été accentués par la fin d’année scolaire.
  • Les programmes n’auront pas été traités dans leur intégralité dans la plupart des cas.
  • Un temps sera nécessaire pour réinstaller des habitudes et des méthodes de travail.
    Les principes communs que nous vous proposons d’adopter :
  • Pas de semaines ou de séances de révision a priori, ni de reprise systématique des parties de programme non traitées. Les prérequis faisant défaut seront introduits au moment où ils seront nécessaires pour aborder les compétences du nouveau programme.
  • La nécessité de faire un état des acquis des élèves pour n’en perdre aucun, ni en plonger d’autres dans l’ennui.
  • Une programmation de l’année à repenser entièrement pour prendre en compte les prérequis de chaque partie du programme qui seront à reconstruire pour certains.
  • Ne laisser aucun élève de côté et accepter que tous ne maîtrisent pas l’ensemble du programme de l’année en juin 2021, avec, bien entendu, une exception sur les classes à examen, mais nous aurons l’occasion d’y revenir à l’occasion de nos rencontres disciplinaires.

L’évaluation est un levier puissant pour accompagner et soutenir les apprentissages, agir sur la motivation et l’engagement des élèves, identifier leurs besoins et réguler son enseignement. Des processus d’évaluation nationale pour les classes de Sixième, et de positionnement en Seconde, sont de nouveau prévus cette année et auront lieu beaucoup plus tôt afin de faciliter leur exploitation par les équipes. Nous reviendrons vers vous à ce sujet très rapidement. Mais de manière plus générale, quelques principes communs doivent nous guider sur ce sujet :

  • Mener des évaluations diagnostiques au plus tôt et au début de chaque thème ou objet d’étude.
  • Donner une dimension exclusivement formatrice ou formative aux évaluations pour mettre en exergue les compétences acquises et les progrès effectués petit à petit, et adapter la progression.
  • Attendre le retour des congés de Toussaint pour mettre en œuvre les évaluations sommatives et/ou normatives.
  • Les notes au cours du premier trimestre pourront être moins nombreuses et s’attacheront à refléter l’ensemble des compétences maitrisées après cette première période.

Cette première période de l’année, jusqu’aux vacances d’automne, peut également être le moment privilégié pour acculturer les élèves aux outils numériques qu’ils sont amenés à manipuler avec vous, en classe, mais aussi hors la classe. Il s’agit aussi de privilégier des temps et des situations d’apprentissage qui tissent du lien social entre élèves, de l’entraide entre pairs. L’enjeu est bien de capitaliser sur l’expérience vécue pendant le confinement en sélectionnant un nombre réduit d’outils, d’applications, adaptés au niveau des élèves, qu’ils utilisent régulièrement, dans plusieurs disciplines et pour lesquels ils développent une autonomie et une aisance dans leur utilisation. Le cahier de textes numérique est, dans cette perspective, un outil de choix. Nous vous rappelons que son renseignement régulier, explicite, accessible aux élèves mais aussi à leurs familles, est une obligation de service et qu’il demeure le lien essentiel et premier entre la classe et la maison. Il permet d’avoir une visibilité sur la quantité de travail personnel donné aux élèves et d’avoir, en équipe, une véritable organisation du travail sur la semaine, en prenant garde aux inégalités qui peuvent naître du travail à la maison. Les dispositifs d’accompagnement mis en place dans les établissements (accompagnement personnalisé, “devoirs faits”, aide à la carte...) se nourriront utilement de vos diagnostics. Il s’agit, pour chacun d’entre vous, d’être un acteur de la sécurisation du parcours des élèves dont vous avez la charge, et de préparer, au quotidien, un terreau fertile à un choix d’orientation réfléchi, choisi, et non pas subi, en favorisant la motivation et la confiance en soi et en sa capacité à apprendre et à réussir.

Enfin, le Plan Académique de Formation est/sera en ligne. Conçu pour répondre aux priorités nationales, nous travaillons à un calendrier qui puisse à la fois répondre aux besoins de formation sans vous éloigner de vos classes sur ce premier trimestre, durant lequel les enjeux sont forts, et pendant lequel les élèves auront besoin de votre présence, de votre accompagnement pour retrouver le chemin des apprentissages, et de la motivation.
Il nous reste également à vous rappeler de prendre soin de vous et de vos proches, et de rester extrêmement prudents. Le Ministère a produit un protocole sanitaire connu de vos chefs d’établissement. Il importera que vous puissiez les accompagner dans sa mise en œuvre effective. Comme toujours, nous serons à vos côtés et aux côtés des chefs d’établissement.

L’inspection pédagogique régionale de mathématiques

L’inspection pédagogique régionale est composée de trois IA-IPR :

  • M. DURAND Michel ;
  • M. LA FONTAINE François ;
  • M. PEYROT Sébastien.
    En complément, M. CHAPELLIER Loïc et M. TERRADE Laurent seront chargés de mission d’inspection.

Les professeurs formateurs

Quatre professeurs formateurs participeront au suivi des stagiaires :

  • Mme RIGUET Joan ;
  • M. CHAPPELIER Loïc ;
  • M. GAUCHER Benoit ;
  • M. TERRADE Laurent.

Nous avons une pensée particulière pour les nouveaux collègues que nous accueillons dans l’académie. Nos vœux de réussite accompagnent les professeurs stagiaires qui embrassent une nouvelle carrière professionnelle, exigeante, mais si riche en épanouissement personnel. Nous remercions tous les collègues qui ont accepté d’endosser les différentes fonctions d’accompagnement pour lesquels nous les avons sollicités.

En outre, nous souhaiterions avoir connaissance de l’identité de chaque coordonnateur d’équipe de mathématiques afin de faciliter les échanges d’informations tout au long de l’année. Nous remercions à l’avance ces derniers de se faire connaître par un courriel adressé à :