Accueil : Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique

article Analyse du film "Au revoir les enfants"     -    publié le 01/02/2013

Troisième - programme 2012

Affiche du film "Au revoir les enfants"

L’étude du film "Au revoir les enfants" de Louis Malle a sa place dans l’enseignement de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.
Elle peut s’inscrire soit :
- dans le thème 3 du chapitre II du programme d’Histoire de troisième : "Guerres mondiales et régimes totalitaires".
- dans le thème 2 du chapitre IV du programme d’Histoire intitulé "La vie politique française".

Le film présente plusieurs intérêts dans le cadre d’une démarche d’histoire des arts.
Il permet entre autre de croiser les regards entre plusieurs disciplines :
- Français avec l’autobiographie,
- Arts plastiques,
- Espagnol ; si on fait un parallèle avec le film "Mon ami Machuca d’Andrés Wood sorti en 2004.

Le plan ci-dessous correspond au plan de travail proposé en stage dans le cadre du dispositif collège au cinéma pour l’année scolaire 2012-2013. Plusieurs séquences sont accompagnées des documents de travail.

• La genèse du film

  • Au revoir les enfants : La fin du film
    • Mise en contexte de la séquence :
      - Où sommes nous ?
      - Qui sont les personnages ?
      - Que se passe-t-il ?
    • De l’importance de la dernière séquence :
      - analyse de séquence,
      - ce qu’elle nous dit du projet de Louis Malle ;
  • Au revoir les enfants : Janvier 1944, 2 enfants dans la tourmente : Louis Malle et Hans Helmut Michel.

• Un film de mémoire ?

- Les enjeux de la première séquence

un document Étude du film "Au revoir les enfants" (PDF de 349.1 ko)

Étude du pré-générique et du générique

- Un arrière plan historique fidèle

  • La vie quotidienne des Français sous l’occupation
    un document Étude du film "Au revoir les enfants" (PDF de 737.3 ko)

    Un portrait de la France sous l’occupation

  • Un tableau des grandes tendances de l’opinion en France au début 1944 ;
  • Étude de la scène du restaurant.

- « Moins un film de mémoire qu’un film de remords » Pierre Billard

• Les partis pris de mise en scène : Des regards signifiants

• Du côté de l’évaluation

Conclusion : Aller plus loin : Comparaison avec "Mon ami Machuca"
Dossier dans le site de la DAAC (l’Action culturelle académique)

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex