A quoi ressemblera la consommation en 2045 ? publié le 08/06/2015

Nouvelle donne technologique : les objets connectés s’essaiment dans la vie quotidienne et optimiseront les expériences de consommation

Avec 50 milliards d’appareils connectés dans le monde à horizon 2020 (6,6 par personne), les « big data » assureront une meilleure compréhension du consommateur et permettront aux fabricants et distributeurs de proposer des offres toujours plus personnalisées.

Selon Anne-Lise Glauser, directrice dans les activités Strategy de PwC : « A horizon 30 ans, les objets connectés vont dépasser leur cadre actuel qui reste cantonné aux produits électroniques pour se généraliser dans les équipements et les consommables. Demain, ils formeront des éco-systèmes : dans le logement connecté, le magasin connecté et les transports connectés. Les supply chain devront s’adapter pour être plus réactives face à une demande exprimée sur de nouveaux supports avec un acte d’achat qui pourrait se faire à tout moment. »

Les technologies, qui sont aujourd’hui au stade expérimental, seront davantage répandues et accessibles afin de créer des expériences de consommation optimales. On peut citer les voitures autonomes, les appareils portables ultra-performants, les robots ou les équipements de maison intelligents, mais aussi les produits consommables connectés pour le plaisir (clubs de golf connectés), à usage de la famille (tétines connectées) et les produits courants (packagings intelligents qui fourniront des informations sur l’origine des produits, des avis de consommateurs, des garanties d’authenticité, etc.).