Le littoral charentais à partir des ressources d'Edugéo publié le 11/06/2010  - mis à jour le 02/01/2019

2. Analyse des transformations du lieu dans le temps : un espace totalement aménagé

Ortho photographie de 1973
  • l’ortho-photographie de 1973 permet d’observer les transformations :
    L’aménagement du port des Minimes en est à ses débuts ; on peut compter le nombre de pontons (9 !) / rapprocher à hauteur de rue et déplacer la photo : A la pointe des Minimes, un noyau bâti ancien sur un axe, une rue (le vieux village), le reste sont des terres agricoles ou des friches. Vers le nord, (la ville), une zone de marais puis un quartier de bâtiments industriels près d’un bassin à flot très allongé...
Carte IGN de 1959
  • la carte IGN de 1959 (antérieure) permet de dater les aménagements observés sur la photo précédente (le port des Minimes n’existe pas) et d’identifier les lieux et les activités : le village, les parcs à huîtres, d’anciens blockhaus, le "marais perdu", la "ville en bois", le bassin extérieur, la gare…
  • L’outil de transparence des couches du Géoportail-Edugéo par superposition avec la photo aérienne actuelle permet de visualiser et de mesurer l’ampleur des transformations sur cet espace littoral
  • Avec la carte IGN actuelle à hauteur du quartier des Minimes, on peut identifier les marques de l’occupation du sol et les aménagements de l’espace à travers les indications nominatives :
    Les Minimes sont devenus un quartier touristique, de type marina (port de plaisance + logements + commerces + auberge de jeunesse + camping) et un quartier universitaire (IUT, fac de droit, ec sup, lycée hôtelier, Technoforum) doublé d’un pôle politique avec le nouveau bâtiment du Conseil Général.
    L’espace est totalement occupé, cerné à l’Est par la voie ferrée et le quartier de Tasdon… on peut ici aborder les notions de densité urbaine et de pression foncière…
  • Le site Survol de France offre une série assez riche d’images aériennes obliques sur la zone de La Rochelle
    La sélection de quelques unes permet de confirmer la densité des aménagements de ce quartier littoral.
    L’étude de cas pourrait aussi démarrer par ces vues obliques, plus aisées dans le repérage des lieux. L’entrée par la vision verticale se justifie par la démarche objective de la géographie.

A ce stade, on peut demander à l’élève de rédiger, sur la base des notes prises à chaque étape, un texte de synthèse qui montre l’attractivité de cette portion littorale à travers ses transformations et ses activités.

  • Avec l’outil de dessin d’Edugéo, on peut lui faire réaliser un croquis qui met en évidence l’occupation du sol et les aménagements du trait de côte.
    Le croquis peut être enregistré au format propriétaire ".croq" et dans ce cas rechargeable DANS Edugéo. Il peut aussi être récupéré par une impression d’écran
exemple de corquis simple sur fond de carte IGN réalisé avec Edugéo   exemple d'adaptation du croquis dans Edugéo à l'echelle de la couche (photo)

L’attractivité de cette frange littorale est manifeste ; Quelles sont les pressions, les fragilités, les menaces qui pèsent sur le milieu ?