Accueil : Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique
Accueil >> S'informer >> L’Afrique...

article L’Afrique : croissance démographique et nouvelles dynamiques spatiales     -    publié le 12/10/2017

Retour sur le Festival International de Géographie de St Dié des Vosges 2017

1 2 3 4 

• Les enjeux de la transition démographique.

L’Afrique va devoir accueillir 1.2 milliards d’hommes de plus en très peu de temps La transition démographique pose des enjeux énormes à l’Afrique et la démographie est une entrée importante pour comprendre les dynamiques territoriales actuelles. En Europe, cette transition a eu pour résultat le peuplement d’une partie du monde par la population européenne, or la population africaine augmente mais elle est limitée dans ses déplacements.
Il reste difficile de mesurer exactement la transition démographique car les statistiques sont peu fiables, la collecte de celles-ci en Afrique paraissant particulièrement complexe. Actuellement le continent est à la fin de la phase 1 : la mortalité a baissé d’une façon relative et la fécondité tarde à le faire (ex :Niger 7.6 enfants par femmes). Cette baisse est très inégale : il existe des différences importantes entre ruraux et urbains ou entre les quartiers dans les villes.
La poussée démographique s’est faite au plus mauvais moment, à l’époque des politiques structurelles, il y avait une crise économique, le rapport entre actifs et inactifs était de 1 pour 1 avec une proportion considérable des moins de 15 ans.
Pour l’Afrique orientale, beaucoup des jeunes qui arrivent sur le marché du travail sont des ruraux. Mais la disponibilité foncière, même si elle est réelle en nombre, est beaucoup plus complexe sur le terrain. La pression est d’autant plus forte que le besoin de terre est important dans les espaces où les transactions sont les plus nombreuses dans le cadre du land grabbing. Les agricultures familiales ne sont donc pas favorisées. De plus le modèle extensif est dans une impasse car la croissance démographique oblige à trouver des moyens pour nourrir les gens en s’appuyant sur des modèles plus intensifs. L’agriculture nécessite toujours beaucoup de main d’œuvre, le schéma de la révolution industrielle en Europe est totalement à revoir pour l’Afrique car la main d’œuvre ne peut pas être libérée faute de débouchés industriels, elle doit rester pour le moment sur l’agriculture.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex