A la conquête des droits politiques : Louise Weiss et le droit de vote des femmes dans l'Entre-deux-guerres publié le 30/04/2015

1ère Bac Pro, Activité pédagogique, TICE, 2015

Niveau et insertion dans la programmation

  • 1ère Bac Pro ;
  • 2ème sujet d’étude d’histoire : Les femmes dans la société française de la Belle Époque à nos jours.
logo traAM

Durée et insertion dans la séquence pédagogique

  • En début de séquence (entrée par une situation) ;
  • un moment numérique simple (1h) de la séance n°1 ;
  • séquence composée de 2 autres séances :
    • S2 : Vers une amélioration du quotidien des femmes au XX° siècle,
    • S3 : Des avancées significatives mais des inégalités qui persistent.

Problématique de la leçon

Comment les Françaises et en particulier Louise Weiss, ont-elles mené le combat pour l’obtention du droit de vote ?

Compétences de lycée professionnel

  • Réaliser une carte mentale pour présenter une situation historique en organisant et hiérarchisant sa réflexion.
  • Élaborer une production écrite et orale autonome pour raconter, décrire, expliquer et argumenter.
  • Présenter un événement (contexte, enjeux, caractéristiques, conséquences) : le combat pour le droit de vote des femmes.
  • Connaître et caractériser un acteur (éléments biographiques, idées défendues, méthodes utilisées) : Louise Weiss.
  • Croiser des documents différents (affiches, photographies, témoignage audio, textes) pour confronter les informations, les points de vue et prélever les informations nécessaires à la réalisation de la carte mentale et du texte.
  • Découvrir et se familiariser avec un logiciel (Framindmap).
  • Savoir s’autoévaluer et être capable de décrire ses compétences et acquis.
  • Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le planifier, rechercher et sélectionner des informations utiles.

Compétences nécessaires à l’enseignant pour mener à bien son projet

  • Gérer correctement le temps que l’on souhaite consacrer à l’activité, cette dernière pouvant être chronophage.
  • Savoir utiliser l’ENT de son établissement pour pouvoir déposer des documents et récupérer les travaux des élèves (cartes, textes, fichiers son MP3).
  • Maîtriser en amont les logiciels utilisés par les élèves : Framindmap, Audacity.

Compétences du B2i

  • S’approprier un environnement informatique de travail : savoir organiser ses espaces de stockage, savoir lire les propriétés d’un fichier, savoir s’identifier sur un réseau, savoir accéder aux documents disponibles à partir de son espace de travail.
  • Créer, produire, traiter et exploiter des données : savoir traiter un fichier image ou son à l’aide d’un logiciel dédié notamment pour modifier ses propriétés élémentaires.
  • Communiquer, échanger : savoir envoyer ou publier un message avec un fichier joint.

Ressources et outils numériques utilisés

  • Framindmap (logiciel utilisé pour la réalisation de la carte mentale).
  • Livret numérique réalisé et mis en ligne par le professeur via le logiciel Calaméo. Il sert de dossier ressources à l’élève puisqu’il y trouve le corpus documentaire où il puisera les informations nécessaires à la réalisation de sa carte mentale.
  • Casques audio pour pouvoir écouter le témoignage de Louise Weiss.
  • ENT de l’établissement pour l’enregistrement de la carte mentale des élèves.

Description pratique de la mise en œuvre

  • Salle informatique de l’établissement.
  • Travail en autonomie par binôme.

-----

Action des élèves et mise en apprentissage

  • En amont (1h), les élèves (par binôme) ont pris connaissance du livret numérique dans lequel figurent les différents documents sélectionnés par le professeur et les consignes à respecter pour la réalisation du travail : la création d’une carte mentale.
    Il s’agit donc avant tout d’un travail de lecture.
Première page du livret numérique

 

Deuxième page du livret numérique

 

Troisième page du livret numérique
  • En 1h, les élèves (toujours par binôme) réalisent ensuite leur carte mentale. Ils travaillent en autonomie.
    Ils se rendent sur le site suivant : http://framindmap.org/
    Ils visionnent si besoin le tutoriel mis en ligne.
    Ils cliquent sur l’onglet figurant en bas de la page : « créer une carte mentale ».
    Ils indiquent comme idée principale : le droit de vote des femmes. C’est le point de départ de leur réflexion et le sujet principal de leur carte mentale.
    Ils créent ensuite des branches correspondant aux différentes idées qui viennent se greffer autour de leur idée principale.
    Ces branches sont alimentées par l’analyse des différents documents qu’ils ont toujours à leur disposition dans le livret numérique.
    Il s’agit donc avant tout d’un travail d’analyse documentaire, de tri, d’organisation et de hiérarchisation de l’information.

-----

  • Pour les élèves qui ont des difficultés à prélever les informations dans les différents documents proposés, un coup de pouce est donné par le professeur sous la forme d’un tableau présentant déjà un premier regroupement des documents avec en face, à chaque fois, une série de questions à se poser. Ainsi les idées essentielles préclassées dans le tableau peuvent correspondre, sur la carte mentale des élèves, aux différentes branches émanant de l’idée principale.
Le coup de pouce sous forme de tableau à compléter pour les élèves qui ont des difficultés à exploiter les documents

 

  • Les élèves personnalisent leur carte en jouant sur les couleurs par exemple.
    Une fois la carte mentale terminée, ils en font une impression d’écran qu’ils copient dans un document de leur choix (Paint, Open Office …) et qu’ils enregistrent dans leur session sur l’ENT de l’établissement.

Un exemple de carte
mentale réalisée par
deux élèves de la classe.

 

Exemple de carte mentale réalisée par des élèves (OpenDocument Text de 94 ko)

A la conquête des droits politiques : Louise Weiss et le droit de vote des femmes dans l’Entre-deux-guerres.

-----

Action de l’enseignant

  • Le professeur vérifie la bonne compréhension des consignes.
  • Il lève des difficultés de compréhension si besoin dans la lecture et l’analyse des documents.
  • Il intervient quand apparaissent des difficultés : tri des informations pour la réalisation de la carte mentale, appropriation et fonctionnalités du logiciel Framindmap, réalisation de l’impression d’écran et enregistrement dans l’ENT.
  • Il rappelle les consignes, la gestion du temps, suggère des méthodes de travail pour faciliter la réalisation de la tâche.

Rappel de l’hypothèse de départ

En quoi le recours au numérique permet-il de susciter l’intérêt de l’élève pour le sujet et de déclencher l’écriture grâce à la réalisation d’une carte mentale qui l’aide à organiser et à hiérarchiser sa réflexion ?

Plus-value du numérique

  • Une plus grande autonomie des élèves.
  • Des élèves acteurs qui échangent et s’investissent à deux pour réaliser le travail demandé et répondre aux attentes.
  • Des élèves plus concentrés.
  • Une progression plus personnelle de chaque élève.
  • La réalisation d’une carte mentale qui peut à tout moment être modifiée, complétée, corrigée, transformée, reprise ultérieurement si le travail est inachevé dans le temps imparti …
  • Une activité innovante qui suscite l’intérêt et la curiosité des élèves car plus ludique et qui rompt avec le quotidien de la classe.
  • Un réinvestissement de certaines notions TICE.
  • Une incitation à la lecture.

Bilan de l’activité

  • Les élèves apprécient cette façon de travailler : attrait de la nouveauté, plus ludique, plus d’autonomie dans le travail, utilisation de l’informatique, rupture par rapport à du cours traditionnel en classe avec crayon et papier …
Un moment numérique : la réalisation d'une carte mentale sur le combat pour le droit de vote des femmes (Flash Video de 11.1 Mo)

Captation Séverine Audinet

  • Des problèmes techniques parfois et la gestion du temps à bien maîtriser.
  • Évaluation :
    • Les élèves s’autoévaluent grâce à une grille que leur fournit le professeur et qu’ils complètent après avoir terminé leur activité,
    • Le professeur se sert de cette grille qu’il complète à son tour pour évaluer le travail réalisé : la carte mentale fait ainsi l’objet d’une note obtenue à deux.
      Grille d'auto-évaluation (Word de 12.5 ko)

      A la conquête des droits politiques : Louise Weiss et le droit de vote des femmes dans l’Entre-deux-guerres.

  • Ce qui serait à modifier ou autre situation de classe possible :
    • Proposer l’activité en fin de séquence comme étude de cas plutôt que de la proposer en ouverture comme entrée dans le thème,
    • Réduire le corpus documentaire pour des élèves moins bons lecteurs,
    • Repenser la réalisation du livret numérique et la réalisation de la carte mentale comme un entraînement au CCF pour les classes de 1ères qui doivent réaliser un dossier dactylographié en Hist/Géo dans le cadre de la certification intermédiaire (CAP),
    • Poursuivre le travail par :
      • la rédaction d’un texte organisé dans lequel les élèves (toujours par binôme) expliqueraient comment les Françaises ont mené le combat pour l’obtention du droit de vote en insistant particulièrement sur le rôle qu’a joué Louise Weiss dans cette lutte.
      • la réalisation d’une chronique audio en se mettant dans la peau d’un journaliste qui nous ferait revivre un épisode marquant de l’histoire de France du XX° siècle : le combat des femmes et d’une en particulier, Louise Weiss, pour l’obtention du droit de vote en 1944. (utilisation du logiciel Audacity)
Un exemple de chronique radio (MP3 de 1.8 Mo)

A la conquête des droits politiques : Louise Weiss et le droit de vote des femmes dans l’Entre-deux-guerres.