Illustrer un document numérique en EPS publié le 27/04/2006  - mis à jour le 15/04/2008

Tutoriel pour réaliser des dessins vectoriels sous Inkscape

Aspects Logiciels

  • Quels logiciels pour répondre à ces besoins ?

Afin de travailler dans les meilleures conditions selon les besoins identifiés ci-avant, il est nécessaire de choisir le bon logiciel.

Sur la base de notre approche théorique, pour produire des schémas, des figurines qui illustreront nos situations, nous nous tournerons vers un logiciel vectoriel.

En effet , si un logiciel de retouche de photo pourrait couvrir partiellement notre besoin, il ne serait cependant pas adapté à la simplification qui permet de porter la consigne (et quelque part à la clarification du but de la tâche) mais en plus cela supposerait par ailleurs de résoudre les éventuels droits de l’image. Enfin, la photo est souvent récupérée dans son format d’export final, donc peu adaptée à une modificagtion rapide. Bref, le logiciel de retouche de photo est peu adapté à notre projet.

Nous allons donc nous orienter vers la réalisation de productions vectorielles. En effet, ce format est très propice à un usage collaboratif car il permet très facilement l’évolution d’un tracé, sa modification, sa maintenance dans le temps d’une part et d’autre part il est livré dans son fichier d’origine donc avec ses différentes "étapes de montage" plus communément appelées calques comme nous le verrons ultérieurement.

Enfin, l’aspect maléable de la taille du format vectoriel permet une adaptation totale de qualité à tout périphérique de sortie, qu’il s’agisse d’une imprimante ou d’un écran web, pda ...etc.

  • Choix de l’outil vectoriel
    Tout outil vectoriel fera l’affaire ! Cependant certains sont à privilégier pour travailler aisément, reprendre ou faire évoluer un projet. Ce sont ceux qui présentent les caractéristiques suivantes :
    • gestion des calques (c’est à dire la possiblité d’empiler des feuilles virtuelles transparentes les unes par dessus les autres pour décomposer le schéma à volonté, en masquer certains éléments selon les besoins...)
    • mémoire de l’outil au clic de la souris (c’est à dire que le dernier outil sélectionné reste actif quand vous avez relâché le clic de votre souris ; cela évite de devoir aller rechercher l’outil n fois lorsque vous l’utilisez de manière successive)
    • format d’enregistrement ouvert (c’est à dire que le format d’enregistrement est lisible par de nombreux logiciels, ce qui vous permet de communiquer avec vos collègues sans qu’ils vous imposent leur propre logiciel, leur propre environnement de travail par exemple)
    • richesse des formats d’export pour communiquer (c’est à dire la possibilité d’exporter votre travail dans différents formats autres que celui du logiciel d’origine pour pouvoir l’insérer dans tout type de document numérique : par exemple en svg, en png, en swf, en pdf...)
  • Quels logiciels du marché répondent à ces critères ?

Les graphistes issus de l’école mac utilisent Adobe illustrator. Cher et encore plus cher lors de chaque mise à jour ! Sur PC, chez Macromédia, Freehand répond à toutes ces spécifications. En version éducation, la licence est abordable. Bien sur Flash est aussi équipé d’un excellent outil de dessin vectoriel qui a quelques particularités (mais l’utliser uniquement pour dessiner, c’est prendre un marteau pour écraser une mouche).

Enfin, dans le monde du libre, un petit bijou s’impose de plus en plus bien qu’il n’en soit qu’à la version 0.43 : Inkscape.

logo inkscape

Tant dans un souci d’interopérabilité, que par souci financier nous opterons pour cette dernière solution.

Cependant la méthode que je vous proposerai est valable sur bien d’autres outils. Je l’ai mise au point au fur et à mesure de mes projets avec des outils qui ont disparu pour certains (d’où l’importance de ne pas confier ses productions à des logiciels propriétaires !) ou qui sont devenus beaucoup trop chers à mettre à jour au fil des ans ou encore qui n’ont pas été portés sur ma plateforme de travail actuelle !

A noter que Openoffice offre un outil de dessin vectoriel "Draw" qui offre des fonctionnalités assez avancées ; mais encore très en dessous des logiciels décrits ici.

Site inkscape
  • Installer Inkscape
    • Rendez-vous chez inkscape.orgl
    • A la section téléchargement, rappatrier le package adapté à votre plateforme (linux, mac, windows).
    • Installer votre package selon vos habitudes !
Documents joints
un document etape1.zip (Binary Data de 558.8 ko)

Tutoriel inkscape - Étape 1
Sylvie Lallet

un document etape2.zip (Binary Data de 1.5 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 2
Sylvie Lallet

un document etape3.zip (Binary Data de 1.3 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 3
Sylvie Lallet

un document etape4.zip (Binary Data de 1.6 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 4
Sylvie Lallet

un document etape5.zip (Binary Data de 2.4 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 5
Sylvie Lallet

un document etape6.zip (Binary Data de 1.6 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 6
Sylvie Lallet

un document etape7.zip (Binary Data de 4.7 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 7
Sylvie Lallet

un document etape8.zip (Binary Data de 5.1 Mo)

Tutoriel inkscape - Étape 8
Sylvie Lallet

Impression

  Imprimer

  L'article au format pdf

Auteur

 sylvie lallet

Partager