Monter un projet avec les Musées d’Arts et d’Histoire - La Rochelle publié le 21/06/2019  - mis à jour le 08/07/2019

Musée du Nouveau Monde / Musée des Beaux-Arts

Situés dans la vieille ville de la Rochelle, les musées municipaux d’Arts et d’Histoire comprennent deux espaces d’exposition distincts : le musée du Nouveau Monde et le musée des Beaux-Arts, tous deux hébergés dans des bâtiments classés monuments historiques.

Le musée du Nouveau Monde (MNM)

Promu par Michel Crépeau, maire de la Rochelle, et inauguré en 1982, le musée du Nouveau Monde illustre les relations que la France — et en particulier La Rochelle — a entretenues avec les Amériques depuis le XVIe siècle. À l’époque de son inauguration, le musée est salué comme le premier à traiter du passé négrier d’un port français et à considérer l’histoire des Antilles françaises sous l’angle de la traite des noirs et de l’esclavage.

Les collections sont présentées dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, l’hôtel Fleuriau, situé à cinq minutes du vieux port.

L’hôtel Fleuriau

En 1772, Aimé-Benjamin Fleuriau de Bellevue (1709-1787) achète l’hôtel particulier que la famille Régnauld de Beaulieu avait fait construire entre 1740 et 1750. Issu d’une famille de négociants rochelais, Fleuriau a fait fortune comme propriétaire de plantations de canne à sucre à Saint-Domingue. Vers 1778, il fait agrandir l’immeuble, dont l’agencement correspond désormais au plan caractéristique des hôtels du XVllle siècle, “entre cour et jardin”. La cour s’ouvre sur la rue Fleuriau par une grande porte cochère, tandis que le jardin est protégé par une grille donnant sur la rue Gargoulleau.

Les collections du musée du Nouveau Monde

MNM - ©️ J. Chauvet

La collection permanente du MNM est exposée dans 20 salles, réparties sur le rez-de-chaussée, le premier étage et deux entresols (voir le plan de visite).

  • Les Amériques et les relations de La Rochelle avec les Antilles (5 salles)

Un grand tableau du port de La Rochelle d’après Joseph Vernet, des gravures, des cartes anciennes évoquent les relations maritimes et les échanges commerciaux qui se sont développés entre La Rochelle et les Amériques dès la découverte du Brésil, des Antilles et de la Nouvelle-France, au XVIe siècle. Une part importante des collections est consacrée aux Antilles, parmi lesquelles se distingue Saint-Domingue, où les Rochelais possédaient de nombreuses plantations.

La traite négrière et les abolitions de l’esclavage (1794 et 1848) font l’objet d’une présentation particulière, car l’histoire des cultures de canne à sucre, de tabac et d’indigo est nécessairement liée à celle de la main-d’œuvre noire assujettie aux corvées sur les plantations.

  • Colonisation et peuples autochtones de Nouvelle-France (5 salles)

Québec (1793)

Conquise progressivement au XVIe siècle, cette colonie comprenait l’Acadie, le Canada et la Louisiane. Plusieurs salles concernent l’histoire et les populations du Canada, de la fondation de Québec par le Saintongeais Samuel Champlain, en 1608, jusqu’au traité de Paris de 1763, par lequel ce territoire et toute la Nouvelle-France sont cédés aux Britanniques, au terme de sept ans de guerre.

  • Histoire des Etats-Unis et des peuples amérindiens

Autour des portraits photographiques d’Indiens des plaines par Edward Sheriff Curtis (1868-1952), quelques objets ethnographiques évoquent les tribus autochtones ou le commerce des fourrures et les échanges entre trappeurs, commerçants et Indiens. L’exposition s’attarde aussi sur le rôle joué par les Français pendant la ruée vers l’or, en Californie en 1848.

  • L’Amérique vue par les Européens de 1650 à 1850 : allégories, arts et littérature (4 salles)

Tapisseries, tableaux et sculptures racontent l’Amérique dans l’imaginaire des artistes et auteurs. Le roman publié en 1801 par Chateaubriand, Atala ou Les Amours de deux sauvages dans le désert, dont l’action se déroule en Louisiane, a ainsi nourri pendant des décennies le rêve d’une Amérique chimérique.

Expositions temporaires

Les expositions temporaires du musée du Nouveau Monde occupent trois salles au deuxième étage de l’hôtel Fleuriau.

Affiche - ©️ Ville de LR

Depuis 2012, le MNM a entrepris de monter un cycle d’expositions consacrées aux grandes aires culturelles amérindiennes en Amérique du Nord : Les Fils de l’Oiseau-Tonnerre, sur les Amérindiens de la côte est (2012) ; Les Fils du soleil, sur les Amérindiens de la côte sud-ouest (2014), Les Fils de Grand Corbeau, sur les Amérindiens de la côte nord-ouest (2016), et enfin Les fils de l’Aigle (PDF - 526 ko), dont le sujet sont les Amérindiens des Plaines et des Prairies (2019).

 Page suivante : le musée des Beaux-Arts de La Rochelle (collections).

Portfolio
Documents joints
un document MNM - Plan de visite (PDF de 6.2 Mo)

Plan de visite du musée du Nouveau Monde de La Rochelle (8 pages).

Dossier de presse (11 pages) : le musée du Nouveau Monde, le musée des Beaux-Arts de La Rochelle.

Plaquette collèges et lycées 2018/19 et offre permanente (13 pages).

Plaquette 2018/19 et offre permanente écoles maternelle et élémentaire.