Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Les concours sur l’égalité filles-garçons     -    publié le 26/09/2017

• « Les Olympes de la Parole »

Ce concours national est organisé par l’association française des femmes diplômées des universités (AFFDU), avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, du ministère en charge des droits des femmes et du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.
Il s’adresse aux classes de l’école élémentaire, de collège et de lycée (général, technologique, professionnel et agricole) de l’enseignement public et privé sous contrat.

Sujet du concours 2017-2018 :

"Les médias sont en profonde mutation. La diversification de leurs supports (imprimés, audiovisuels, internet et réseaux sociaux) a entraîné de nouvelles pratiques.
Ces évolutions sont-elles toujours respectueuses de l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes ? À partir de quelques exemples, proposez des solutions pour une meilleure éducation aux médias."


Le règlement du concours et la fiche d’inscription :

un document Les Olympes de la Parole (Word de 55.8 ko)

Règlement du concours et fiche d’inscription


Le site internet de l’AFFDU :


 

• « Buzzons contre le sexisme »

Ce concours est une initiative de la téléweb « Télédebout ». Il est soutenu, notamment, par le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de la culture et de la communication, le ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, le rectorat de Toulouse, la direction régionale des droits des femmes, le conseil régional Occitanie, la mairie de Toulouse, le centre audiovisuel Simone de Beauvoir, la radio France Bleu Toulouse, les magazines l’Étudiant, Femmes en Résistance.

Il s’adresse à tous les jeunes de 10 à 25 ans, aux enseignant-e-s et à leurs élèves, aux éducateurs-trices, aux animateurs-trices. L’objectif est de réaliser une vidéo d’une durée de 2 à 7 minutes, sur le thème de la lutte contre le sexisme. Pour cette sixième édition, deux nouvelles catégories de prix sont créées. Il s’agit de la catégorie « vidéo libre » (sur un thème au choix des candidat-e-s) et la catégorie « vidéo thématique » sur l’un des deux thèmes suivants : l’injure ou le cybersexisme.

La présentation détaillée :


 

• « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin »

Depuis de nombreuses années, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) se mobilise pour favoriser l’accès des femmes aux métiers du bâtiment. Elle organise, notamment, un concours visant à faire participer des élèves à ce mouvement en récompensant les auteurs de photos créatives et originales de femmes travaillant dans le bâtiment. L’opération est soutenue par le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, la mutuelle des artisans et du commerce de proximité et le groupe de protection sociale Pro BTP.

Le concours s’adresse à des élèves de classes de 5ème, 4ème et 3ème, en équipes obligatoirement mixtes.

Les élèves vont à la rencontre des professionnels du bâtiment et illustrent leurs travaux au travers de photos prises sur les chantiers et/ou en entreprise. 5 photos sont obligatoires dont l’une - au moins - doit illustrer une ou plusieurs femme(s) accomplissant des gestes professionnels de leur métier. Ces 5 photos sont accompagnées d’une fiche d’identité de l’entreprise, d’une synthèse écrite de l’interview, d’une légende explicative propre à chacune et d’une photo de la classe.

Plus d’informations sur le site de la CAPEB :


 

• « Éthique et sport scolaire »

Ce concours est organisé par l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) qui souhaite ainsi encourager les jeunes à réaliser des actions exemplaires et citoyennes. De grandes organisations sont associées à cette opération comme la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS), Femix’ Sports, SOS Homophobie, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), le festival Croiz’y, la Protection judiciaire de la jeunesse et le magazine l’Étudiant.

Le concours est ouvert aux associations sportives scolaires du second degré ainsi qu’à toutes les institutions conventionnées avec l’UNSS : PJJ, IME, ULIS, CFA... et aux lycées français à l’étranger. Le projet doit être porté par un professeur d’éducation physique et sportive avec les jeunes licenciés de son association sportive scolaire et, au-delà, l’ensemble de la communauté éducative.

À travers le sport scolaire, les projets déposés doivent répondre aux trois objectifs suivants : mettre en avant la richesse des différences pour le « vivre ensemble », former les jeunes générations à des comportements responsables et citoyens et enfin promouvoir l’apport bénéfique du sport pour la santé. Les candidats doivent réaliser au cours de l’année scolaire 2016/2017 ou avoir engagé en 2015/2016, une action répondant à l’une des 5 thématiques suivantes : lutter contre le racisme et/ou les violences ; lutter contre le sexisme et/ou l’homophobie ; favoriser l’Inclusion des personnes en situation de handicap : éco-responsabilité ; santé et bien-être ; égalité filles/garçons (AS prétendant recevoir le label « AS Égalité » de l’UNSS. Il s’agit de présenter un dossier attestant d’un bilan sur le plan de développement des 3 dernières années en matière d’égalité filles/garçons).

Plus d’informations sur le site de l’UNSS :

un document UNSS | Ethique et sport (HTML de 34.2 ko)


 

• Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017-2018 ! « Tous égaux ? »

À vos caméras, appareils photo, téléphones, ordinateurs… ! L’Observatoire des inégalités lance la quatrième édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité », un concours de communication visuelle ouvert aux jeunes de 11 à 25 ans sur le thème « Tous égaux ? ».

Comment ça marche ?
Le support attendu : des images. La forme est totalement libre : vidéo (1:30 minute maximum + 15 secondes maximum de générique), affiche, photo, dessin, animation web, etc.

Témoignez, racontez, imaginez, bref étonnez-nous !
Il y a deux catégories : les films d’un côté et de l’autre, tous les autres supports de communication visuelle.

Qui peut participer ?
Il suffit d’avoir entre 11 et 25 ans et de former un groupe d’au moins deux personnes. Il y a trois catégories d’âge : les 11-15 ans, les 16-18 ans, les 18-25 ans.

Des adultes peuvent encadrer matériellement votre projet, mais celui-ci doit être imaginé et réalisé par vous. Vous pouvez participer en vous débrouillant seuls, ou, notamment pour les plus jeunes, si vous êtes dans une structure (centre d’animation, établissement scolaire, etc.), vous pouvez demander de l’aide pour votre projet.

Plus d’informations sur le site de l’Observatoire des inégalités :

 
 

• « Science Factor »

Ce concours est une initiative de Global contact, organisme d’études et de conseil qui réalise depuis 5 ans des études sur les jeunes et le rôle des femmes dans les sciences et technologies. Il vise à susciter des vocations scientifiques chez les jeunes, notamment les filles, en prenant appui sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Le concours s’adresse aux élèves de 6e à la Terminale. Les équipes candidates, constituées de 2 à 4 jeunes, sont impérativement pilotées par une fille et peuvent être épaulées par des étudiant-e-s ou des professionnel-le-s issu-e-s des filières scientifiques et techniques. Ces équipes doivent proposer une innovation ou une invention que les élèves aimeraient réaliser. L’impact sociétal, économique ou environnemental devra être clairement démontré lors du dépôt du projet.

Les équipes présentent leur projet sur Facebook et les soumettent aux votes des internautes. Ces votes établissent un classement et les 10 meilleurs projets du classement sont alors soumis au jury. Deux prix sont attribués : l’un pour les élèves de collège, l’autre pour les élèves de lycées.

Plus d’informations :

un document Science Factor (HTML de 36.9 ko)


 

• « ZéroCliché, pour l’égalité flles-garçons »

Initié par le CLEMI et labellisé « Sexisme, pas notre genre ! », le concours Zéro Cliché pour l’égalité filles-garçons invite les élèves des écoles, collèges et lyéces à déconstruire les stéréotypes sexistes dans les médias, le sport, la mode, l’école, la famille... Il est organisé en collaboration avec le magazine Causette, le site Les Nouvelles News, l’émission Les terriennes - TV5 MONDE et le Défenseur des Droits.

Ce concours offre l’occasion d’un apprentissage à l’écriture journalistique et constitue un encouragement à la créativité.Tous les genres journalistiques sont acceptés (article, billet d’humeur, interview, portrait, reportage, édito, dessin de presse, chronique...). En 2017, le concours s’est ouvert aux productions audiovisuelles. Le jury, particulièrement attentif à la créativité des modes de traitement et l’originalité des angles choisis, récompense les meilleures productions d’élèves, qui sont également publiées sur les sites des médias partenaires.

Pour leurs productions, individuelles ou collectives, les élèves ont pour consignes :
- de respecter l’écriture journalistique (règle des 5 W : Who ? What ? Where ? When ? Why ? / Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Pourquoi ?) ;
- de concevoir de textes entre 3 000 et 4 000 signes (espaces comprises) avec un titre, un sous-titre, un chapô, une signature (prénom, nom de l’auteur, niveau de la classe, nom de l’établissement, ville) ;
- de ne pas dépasser 5 minutes pour les formats audiovisuels ;

Plus d’informations sur le site du CLEMI :

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79