Classcraft : Apprendre en jouant et jouer en apprenant - Ludifier l’apprentissage publié le 20/09/2018  - mis à jour le 21/09/2018

Comment ludifier l’apprentissage en espagnol avec un jeu de rôles au collège d’Eugène Delacroix à Saint-Amant de Boixe

A l’origine du projet

L’environnement du projet

Michaël LEONOWICZ, Principal du Collège Eugène DELACROIX (Saint –Amant de Boixe) présente son établissement :

class2

Le collège Eugène Delacroix scolarise 409 élèves avec des effectifs en légère augmentation. Le taux de catégories sociales défavorisées varie entre 46 et 50% ce qui place l’établissement au-dessus du niveau académique avec 41% au niveau départemental.
Les résultats aux DNB et le suivi de cohortes sont au-dessus des moyennes académiques.

Présentation classe Classcraft (durée 00:18) (MPEG4 de 2 Mo)

Présentation classe Classcraft - Saint Amant de Boixe

 
 
Format de vidéo non lisible dans le navigateur.
Vous pouvez en revanche la télécharger par l'intermédiaire du lien proposé ci-dessus.
Présentation classe Classcraft (durée 00:18) (MPEG4 de 2 Mo)

Présentation classe Classcraft - Saint Amant de Boixe

Les projets mis en œuvre sont nombreux, et chaque année, tous les élèves sont concernés par un voyage ou un séjour. Avec 170 élèves licenciés, l’association sportive est dynamique et s’articule avec l’accompagnement éducatif qui est particulièrement développé. Cela permet la prise en charge des élèves pendant la pause méridienne, ce qui représente un atout important pour améliorer le climat scolaire. En effet, 98% des élèves sont demi-pensionnaires.
L’équipe enseignante est soucieuse de la réussite des élèves et n’hésite pas à faire évoluer ses pratiques (îlots, pôle informatique dans plusieurs salles…).

C’est dans ce cadre que Ludovic Champion, enseignant d’espagnol, a mis en place un projet innovant sous la forme d’un jeu de rôles : Classcraff

La situation de départ

Ludovic Champion, enseignant d’espagnol au Collège Eugène Delacroix à Saint-Amant de Boixe, qui connait assez bien son public (c’est-à-dire… les apprenants, leurs familles, et le tissu socio-culturel environnant) a pu constater, comme bien souvent ailleurs aussi, que les élèves ont assez de mal à « faire », à « avoir envie de », à « être acteur » au sens propre, qu’il existe un décalage avec le monde qui entoure l’apprenant.

C’est en essayant de trouver une réponse à ce manque d’appétence de la part des élèves, que l’enseignant est tombé sur l’outil Classcraft et, et après une phase de documentation et de prise en main, il a mis tout de suite en place la version gratuite.

Avant de se lancer dans cette aventure, l’enseignant avait expérimenté pendant plusieurs années les ilots bonifiés (Marie Rivoire, Travailler en îlots bonifiés) pratique qui lui a permis de maîtriser le travail en équipe et les élèves ont pu ainsi transposer plus facilement le principe d’îlots bonifiés à Classcraft.