Accueil : Éducation physique et sportive

article La fréquence cardiaque, un objet d’étude pertinent en CP5     -    publié le 22/05/2011    mis à jour le 15/04/2015

course de durée, natation de durée, step...

1 2 3 4 5 6 7 8 

• Introduction

Depuis quelques années, la CP5 a fait son apparition dans le mode de classification des Apsa supports de l’EPS. Je laisserai à d’autres le soin d’expliquer cette percée au regard de la légitimité de l’EPS dans l’éducation nationale.La finalité de cette publication ne sera pas de ce registre. Elle sera pragmatique.
Convaincue que la programmation des activités d’entretien de soi est au cœur d’une EPS vivante, intéressante, motivante, quand bien même elle se réduirait à de "la course de durée", je tenterai ici non seulement de

  • justifier les enjeux du point de vue de l’enseignant de terrain, des élèves du 21é siècle,
  • d’offrir une synthèse des connaissances utiles et nécessaires à une programmation transversale des activités qu’on regroupe dans ce domaine, du point de vue du professeur,
  • de proposer une synthèse des compétences que devront maitriser les élèves par niveau
  • et enfin de mutualiser une série d’outils qui facilitent l’appropriation de connaissances indispensables au développement des compétences liées à ce domaine.

- Définition

Afin que mes propositions aient du sens même pour le béotien, je définirai les attentes sous-jacentes à une activité de CP5.

  • Quelle que soit l’activité, l’élève doit choisir un mobile qui peut être de trois ordres :
    • entretien de sa santé, détente, remédiation
    • développement de sa santé
    • recherche de performance
  • Une fois le mobile choisi, il doit concevoir un plan de course, de nage, de musculation, d’entrainement (step) prouvant en actes puis en justifications simples une cohérence par rapport à des connaissances sur l’entrainement, la physiologie de base du corps humain, sur la nutrition, sur la récupération
  • il prouve ainsi qu’il dispose du bagage nécessaire pour poursuivre sa pratique, en toute autonomie, et en toute connaissance des éventuels risques à éviter.

- Pourquoi proposer, traiter des APSA de type CP5 dans une programmation de lycée ?

La genèse de ce domaine a été traitée, analysée par des auteurs référents . Et je vous renvoie aux publications de Raymond Dehlemme, Thierry Tribalat pour aborder la question du point de vue théorique.
Pour ma part, en tant qu’enseignante de terrain, j’y vois une urgence du point de l’élève et une aspiration pour le professeur.

  • Urgence pour l’élève
    L’élève actuel de lycée est exposé à de nombreux risques relativement à sa santé. Il n’est pas nécessairement obèse et en surpoids. Mais statistiquement, il risque de le devenir. Car il est sédentaire. Adolescent en pleine construction physiologique,il ne perçoit pas les dégâts collatéraux des habitudes de vie qui le condamnent dans le moyen terme.
    • Il est souvent un aficionados de la restauration rapide, devenue un lieu de convivialité, au détriment de la restauration scolaire où on programme des menus équilibrés et bio.
    • Il peut être fumeur de tabac ou de cannabis pour intégrer le groupe de ses pairs.
    • Il peut multiplier les heures passées devant son ordinateur à jouer en réseau, plongeant rapidement dans l’addiction puis la désocialisation
    • Il peut se coucher tard et cumuler les heures perdues au plan du sommeil
    • il lui arrive de ne plus savoir marcher de son domicile au lycée ; s’il neige et que le service de bus n’est pas assuré, il pratique l’absentéisme alors que 20 à 30 minutes de marche pourraient résoudre son problème.
    • Il / elle peut plonger dans l’anorexie sous la pression narcissique que lui renvoient les spots publicitaires
    • Il/elle peut, quand il est compétiteur, entrer par la petite porte du dopage pour participer à la compétition qu’il / elle a préparé de longue date alors qu’il/elle vient de se blesser ; Abus de doliprane et antalgique lui permettant alors de combattre la douleur.
    • Il/ elle peut se présenter au bac survitaminé(e) de peur de n’être pas à la hauteur
    • Il peut véhiculer de nombreux clichés sur l’alimentation, peu critique sur les notions qu’il récupère de droite et de gauche, peu enclin à vérifier l’authenticité des faits publiés sur des sites internet pas toujours recommandables.

Bref alors que son organisme programmé pour l’activité est en plein développement, il peut le malmener faute de connaissances et de compétences.
Il est temps de le convaincre que "l’organisme est réellement adapté à l’exercice, la situation de repos considérée comme "normale" dans beaucoup de manuels de physiologie, n’étant peut-être qu’intermédiaire entre deux situations vitales d’exercice"(Véronique Billat)1.
Il est temps de lui rappeler que la plupart de ces habitudes de vie qui nuisent à son développement son modifiables et qu’il est responsable de son avenir. Dans un pays riche, l’enjeu n’est pas de se nourrir, il est de gérer l’information pour faire des choix éclairés en terme d’activités, de nourriture, d’habitudes de vie.

Or quel meilleur moyen que l’apprentissage par l’action pour devenir conscient du problème et mettre en œuvre des solutions adaptées à la résolution du problème ? Si l’EPS offre un temps de pratique à tous nos élèves, elle n’offre pas nécessairement un temps de prise en charge autonome de sa propre pratique.
Lorsque la logique interne de l’activité est orientée sur le gain d’un duel , en tennis de table par exemple, l’élève développera des compétences tactiques fines pour ce gain. Mais restera-t-il du temps pour traiter l’alimentation du sportif pongiste et cela sera-t-il pertinent au regard des autres compétences prioritaires qu’il faut développer dans cette activité ?
L’ambition de la CP5 est d’offrir l’opportunité à chaque élève de prendre en charge sa santé dans le long terme, de manière assez éclairée et sa logique interne s’inscrit dans un champ vaste où de nombreuses connaissances abordées en SVT pourront faire l’objet d’une approche pragmatique, redondante et résonnante.

Forte de ce constat, nous essaierons de proposer des pistes pour sensibiliser nos élèves à ces problèmes et les aider à se construire correctement à une période déterminante au plan de la croissance musculaire, osseuse, narcissique et donc du bien être psychologique.

  • Aspirations du professeur
    L’enseignement de l’EPS est exigeant. Il demande de nombreuses connaissances, de constantes remises à niveau au gré des modifications des programmes et des activités sociales.La CP5 n’échappe pas à ce constat. Mais je la crois d’autant plus exigeante qu’elle manipule des notions de physiologie en perpétuelles évolutions. Se confronter aux écrits de Billat ou Riché pour ne citer qu’eux permet à l’enseignant de se renouveler de manière pointue.
    La CP5 est une opportunité pour aller toujours plus loin tout en restant au plus près des besoins de ses élèves.

- Finalités de cet article

Les articles sur le domaine de la CP5 se multiplient. Celui-ci en est un parmi d’autres. Il ne se positionne pas dans le domaine de la controverse ou de la polémique. Il est le reflet d’une enseignante convaincue qui propose donc une approche personnelle et des outils en rapport avec cette approche.

Il s’agit d’offrir une synthèse des connaissances actuelles utiles à un enseignant qui voudrait se lancer dans la CP5 en étant convaincu que plus que la VMA, la Fréquence cardiaque est l’indicateur de référence de l’élève qui se mobilise pour pratiquer tout au long de sa vie. Plus que la VMA, la Fréquence cardiaque pourra être explorée pour renvoyer des informations sur l’hygiène de vie d’un élève et le mobiliser pour une pratique autonome quelles que soient ses motivations (entretien, développement, performance).

Il est accompagné de nombreux outils pour faciliter la démarche d’appropriation et de quelques exemples pour aider à se mettre en mouvement.

(1) Véronique Billat - Physiologie et méthodologie de l’entrainement

« Précédente  1 2 3 4 5 6 7 8  Suivante » Sur une seule page
- Documents joints

fichiers svg sous licence CC issus du projet openclipart.org.

un document Carnet Homo-santé et performance Niv 4 et 5 (OpenDocument Text de 93 ko)

Table de compétences génériques à développer dans un cycle de type CP5

Exemple adapté à un cycle d’option Secondes. Sylvie Lallet

Aborder la CP5 par la fréquence cardiaque de la seconde à la terminale -Sylvie Lallet

un document Preao support connaissances CP5 (OpenDocument Presentation de 3.2 Mo)

série de diapositives présentant les connaissances génériques utiles aux élèves pour apprendre à gérer sa santé tout au long de sa vie

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex