«L’erreur est la condition même de l’apprentissage» publié le 23/09/2018

Stanislas Dehaene est professeur de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France (Paris). Il publie Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines (Ed. Odile Jacob), qui fourmille d’astuces et de récits d’expériences. L’occasion de l’interroger sur les « recettes » d’un apprentissage réussi, inspirées des neurosciences, de la psychologie cognitive et des sciences de l’éducation.

Le Temps : Tous les élèves – et leurs parents – rêvent de connaître ce secret : apprendre à mieux apprendre…

Stanislas Dehaene : Personne, malheureusement, ne nous a appris les règles qui font que notre cerveau mémorise et comprend – ou qu’il oublie et se trompe ! C’est dommage, car les interventions pédagogiques qui marchent ont été recensées par un site anglais, l’Education Endowment Fund (EEF). Verdict : savoir apprendre est l’un des plus importants facteurs de réussite scolaire. Tous les enfants démarrent dans la vie avec une architecture cérébrale analogue. Leurs compétences innées pour le langage, l’arithmétique, la logique ou les probabilités révèlent leurs intuitions précoces et abstraites, sur lesquelles l’enseignement doit s’appuyer.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Marie-Anne Dupuis

Partager

     

Dans la même rubrique

 La transformation de la voie professionnelle
 Lettre Edu_Num n°45 en économie et gestion
 «L’erreur est la condition même de l’apprentissage»