Baladodiffusion et outils nomades pour développer l’oral en lycée publié le 21/04/2011  - mis à jour le 18/07/2018

Le matériel

Une limite à la pratique de la baladodiffusion pourrait être, outre le choix des documents, le choix et le coût du matériel.

Au lycée Branly à Châtellerault (équipé par la Région Poitou-Charentes) le matériel utilisé, qui ne requiert guère de compétence particulière, est le suivant :

  • Un lecteur / dictaphone par élève en veillant à ce que le dictaphone soit de bonne qualité.
    La boite contient le lecteur / dictaphone, les oreillettes, un câble USB.
    Les 2 entrées casques sur les lecteurs permettent un travail à deux (situations de dialogues, notamment).
    Via le port USB on peut déposer des fichiers audio, vidéo, images, textes… sur le lecteur pour un transport et une étude en dehors de la classe.
    Le modèle retenu est le Memup Koon (présentation sur le site de Memup).
    Des oreillettes - bien qu’il soit hygiéniquement préférable que les élèves utilisent leurs propres oreillettes.
  • Un hub 10 ou 15 ports USB permet de synchroniser 10 ou 15 clés. Grâce à un logiciel libre une seule manipulation permet de dupliquer et de collecter des documents.
    Logiciel disponible sur le site de Versailles : ScolaSync (Synchroniser des clés USB et baladeurs).
   

Connaissances et savoir-faire minimum du professeur

Si le professeur souhaite mettre à disposition des élèves des fichiers audio ou vidéo il doit avoir une maîtrise satisfaisante de l’ENT, du réseau d’établissement ou du cahier de textes électronique.

Par ailleurs, il serait certainement souhaitable que le professeur :

  • connaisse des termes tels que : podcasts, streaming, download.
  • maîtrise les formats de fichiers (mp3, wav… pour l’audio ; AVI, FLV… pour la vidéo)
  • reconnaisse les fichiers libres de droits sur un site web (licence creative commons…)
  • maîtrise l’utilisation du logiciel libre Audacity

 

 Page suivante : diaporama de synthèse