BAC + : valoriser l’ambition des élèves publié le 07/06/2009  - mis à jour le 15/06/2009

Première évaluation concernant les pratiques professionnelles développées au cours du projet

des partages de savoirs engendrant des changements de pratiques

Les enseignants soulignent que les échanges pédagogiques lors de l’élaboration de projets communs sont fructueux et qu’ils ont un effet « stimulant » sur leurs pratiques.

  • Cette démarche, qui permet de favoriser les partages de savoirs et de pratiques, incite un certain nombre d’enseignants à modifier, par exemple, les apports pédagogiques proposés aux élèves ; ainsi, une équipe souligne que cette action a confirmé le fait qu’il était important d’accentuer, en amont, le travail sur les savoirs fondamentaux
  • Des changements de posture sont également à noter, qui favorisent la réflexion sur la motivation des élèves, sur leur ambition et leurs opportunités en matière d’orientation.
  • Développement d’outils communs pour la mise en œuvre de cette opération : outils d’analyse, d’évaluation qui ont renforcé le travail d’équipe.

Cette expérimentation a donc permis aux enseignants de réguler ponctuellement leur approche pédagogique et leurs pratiques et de proposer une réflexion différente sur l’orientation.

La question de l’orientation : de nouvelles représentations et perspectives

L’expérimentation a été conduite en étroite collaboration avec les conseillers d’orientation psychologues qui ont pu, à cette occasion, mener une réflexion approfondie avec les bacheliers sur leur projet personnel.
L’analyse s’est poursuivie avec les enseignants ; en effet, grâce à ce travail d’échanges très concrets sur site, ils ont fait découvrir aux élèves, non seulement, les différentes opportunités qui s’offraient à eux en matière de poursuites d’études, mais ils ont également pu amorcer une réflexion sur leur ambition, leur motivation et leurs potentialités.

Les premiers impacts visibles sur les élèves

  • Des changements de comportement et de posture

Les équipes remarquent que ce projet a eu pour premier effet d’engendrer une stimulation réelle liée, certes au développement des projets communs, mais surtout aux enjeux de cette opération. « Une certaine émulation a pu être observée car ce groupe a eu un effet moteur au sein de la classe dans toutes les matières ».
Certains élèves ont en effet surpris par leur engagement, leur implication (y compris pendant les stages et hors temps scolaire), leur aisance lors de leur prestation orale le jour de la soutenance. Ils se sont souvent montrés plus sûrs d’eux, par la suite, après avoir découvert les champs possibles en matière d’orientation et de perspectives personnelles.
Leur regard sur leur contexte de travail a parfois changé, suite aux discussions menées avec les étudiants. Les bacheliers ont pu s’inscrire dans un véritable travail collaboratif avec des échanges de savoirs, de compétences et de point de vue ; c’est ainsi qu’un enseignant relève qu’ « à travers ces projets communs, les élèves d’IUT (de culture scientifique) ont pu apporter leurs connaissances dans le domaine des méthodes de travail et des calculs numériques et les bacheliers ont apporté leurs connaissances pratiques et ont fait part de leur expérience, entre autre en montage-démontage de mécanisme ».