S'ouvrir pour réussir : Une mise en synergie pour favoriser la persévérance scolaire publié le 01/04/2015  - mis à jour le 13/04/2015

Une action innovante pour favoriser la persévérance scolaire, qui se développe au sein d'un réseau ECLORE

Présentation détaillée du projet

Objectifs du projet

Les objectifs visés sont :

  • permettre à l’élève de s’ouvrir sur lui-même ;
  • permettre à l’élève de trouver sa voie d’orientation ;
  • permettre à l’élève de s’ouvrir sur les autres ;
  • prendre en compte par les équipes enseignantes et éducatives du décrochage scolaire.

Actions mises en œuvre

  • Des entretiens individualisés qui font réfléchir le bénéficiaire sur la stratégie qui le rend performant : 6 entretiens dans l’année, en début et fin de trimestre. Ils sont menés par les équipes formées et également par Annette Meunier Rivet dans les cas difficiles.

Travail de l’écriture

-* Des ateliers de groupes pratiques afin d’effectuer des compte-rendus de visites, de découvrir des outils numériques (cartes mentales, Prezi …), d’améliorer la gestion du stress, la mémorisation et enrichir ses stratégies pour apprendre et comprendre : toutes les semaines dans ces 3 établissements par l’ENSC et par l’AAISC pour la gestion du stress.

  • Découvrir des entreprises, des lycées, des services publics, des acteurs de la mobilité du Sud Charente : 6 visites d’une journée regroupées en deux zones permettant de mutualiser les transports et les encadrants.
Sud Charente Mobilité : Interview "le garagiste et la mobilité"

Sud Charente Mobilité : Interview "le garagiste et la mobilité"

  • Découvrir des lieux culturels qui permettront à l’élève de préparer son oral d’histoire des arts.
  • Réaliser des inteview par l’ENSC (interview intergénérationnel sur la mémoire locale, la mobilité …). Les lieux culturels seront découverts lors des visites de lycées et 6 séances d’interview sont prévues dans chacun des collèges.
  • Former les équipes enseignantes, éducatives et les associations qui encadrent à l’entretien d’explicitation ce qui permettra ensuite une gestion et un dépistage au quotidien du décrochage scolaire avec un changement dans les pratiques enseignantes.