Le support de l'information génétique du noyau publié le 02/06/2011

Un atelier de l'école de l'ADN Poitou-Charentes

 Comment accéder au contenu du noyau ? Pour cela, il faut prendre des cellules, les faire éclater et faire précipiter le contenu du noyau. L’ EADNPC fournit lors de l’atelier des tubes stériles individuels pour recueillir 2 mL de salive, et en discutant avec les élèves les animateurs mettent en place le protocole d’extraction. On ajoute le même volume de solution salée, puis 5 gouttes de détergeant détruire les membranes plasmique et nucléaire et enfin faire précipiter l’ADN à l’interface eau/éthanol.

précipitation de la méduse d'ADN dans l'éthanol

 Cette molécule filamenteuse dont les élèves chuchotent déjà le nom est colorable au giemsa. Vérifions sa localisation dans la cellule. Grâce à un partenariat avec le CHU de Poitiers, l’EADNPC, dispose de cultures de cellules humaines bloquées à la colchicine. Les élèves vont alors devoir faire une préparation colorée de ces cellules.

prélèvement des cellules chorioniques

 

Dépôt des cellules chorioniques

 

coloration des dépôts dans un bain de giemsa

 

rinçage des lames à l'eau