Un portfolio d'élève en lycée professionnel publié le 28/01/2013  - mis à jour le 18/07/2018

Exemple de pratique en lettres-histoire

Thierry Dolbeau est un professeur nomade. TZR1 en lettres-histoire, il a travaillé dans 18 établissements différents.
Il s’appuie depuis des années sur des applications et des espaces de stockage en ligne, qui lui permettent d’avoir un accès facile à ses ressources pédagogiques. Il partage certaines de ces ressources, avec des collègues et avec des élèves, à la manière du Web 2.

En tant qu’enseignant il expérimente des méthodes qui visent à développer le "savoir lire", le "savoir écrire" et l’engagement de l’élève dans ses apprentissages, en s’aidant de portfolios numériques. Quand les élèves utilisent un portfolio pendant plusieurs années, les résultats sont visibles.

Une expérience présentée sous forme de poster à la conférence nationale "Culture numérique, éducation aux médias et à l’information", ENS de Lyon, 2013.

La "culture web"

Thierry s’est constitué pour lui-même un "bureau virtuel" (appelé dans Symbaloo "webmix") pour organiser l’accès à des marque-pages, des banques de données et des documents stockés dans des espaces en ligne.
Il apprécie, quand il cherche un document qu’il n’a pas lui-même référencé, de pouvoir consulter le bureau virtuel d’un collègue de sa discipline.

Le bureau virtuel Symbaloo
de Thierry D

Le bureau virtuel Symbaloo
d’un autre professeur
de lettres histoire

Beaucoup de jeunes savent utiliser des outils du web notamment pour partager des applications et des documents qui les amusent. Je voudrais les inciter à utiliser des outils similaires pour se former et s’informer.


Il a préparé également un webmix pour chaque niveau. Derrière les pavés colorés les élèves de terminale ont accès à :

  • un dictionnaire ;
  • une sélection de livres numériques (provenant notamment de Ebookgratuit.com) ;
  • une sélection d’images (stockées sur Joomeo) ;
  • des musiques (stockées sur OpenDrive) ;
  • une sélection de films téléchargés légalement sur archive.org.

    Ressources et applications
    mises à disposition
    des élèves de terminale
    par les professeurs de lettres-histoire


 Les élèves s’emparent-ils de ces outils ?
 Pas tous. Certains ne sont pas connectés chez eux. Mais ils ont tous l’occasion d’en constater l’utilité, ce qui est une 1ère étape. Certains vont jusqu’à se faire leur propre bureau virtuel.

Ceux-là pourront se faire facilement valider certaines aptitudes du Brevet Informatique et Internet lycée, qui évoque maintenant la veille documentaire (le bureau virtuel comporte en son centre un flux RSS personnalisable).

(1) Titulaire sur zone de remplacement