Des cartes mentales pour apprendre, réfléchir, mémoriser, collaborer publié le 19/02/2016  - mis à jour le 16/07/2018

Les cartes heuristiques ou cartes mentales sont des diagrammes qui représentent les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels. Elles sont de plus en plus utilisées pour l’enseignement, dans une grande diversité de situations et de disciplines, comme en témoigne une simple recherche sur le site pédagogique académique :

  • démarche d’investigation et de réflexion (voir exemple niveau lycée, exemples en collège) ;
  • analyse d’une œuvre (par exemple en histoire des arts, voir exemple en collège) ;
  • démarrage et gestion de projet (TPE...) ;
  • présentation d’exposé ;
  • préparation d’un questionnement ;
  • initiation à la prise de note efficace ;
  • révisions ...

Créer une carte est aussi pour l’élève une méthode intéressante pour apprendre et mémoriser.

Exemple de carte mentale

Framindmap, départ

Outils numériques

Des outils open source tels que FreePlane ou FreeMind (modèle économique : possibilité de faire un don) et Xmind (freemium, c’est à dire une version payante est proposée offrant plus de fonctionnalités) peuvent être utilisés gratuitement. Des outils en ligne tels que Framindmap et Mind42 permettent en outre de partager des cartes heuristiques et de les composer à plusieurs.
Le site "SocialCompare" offre un comparateur détaillé et mis à jour régulièrement de nombreux logiciels et applications.
L’environnement numérique de travail LOL (lycée On Line) offre une fonctionnalité cartes mentales.

La carte pour présenter, points de vigilance pour un enseignant :

 Il est préférable que le concept puisse aussi être présenté sous forme de plan structuré (certains logiciels permettent cette double présentation) qui conviendra mieux à certaines personnes.
 Eviter les cartes trop chargées ou développées pour faciliter l’apprentissage ou la mémorisation. Par ailleurs le schéma mental de l’enseignant peut ne pas correspondre à celui de certains apprenants.

Points d’attention pour ceux qui font réaliser des cartes par les apprenants :

 Veiller à ne pas faire cumuler les difficultés : un temps d’appropriation est nécessaire pour l’usage d’un logiciel de carte mentale, et doit succéder à un temps de familiarisation avec ce type de représentation.
 Prévoir une appropriation progressive de la démarche : compléter ou rectifier des cartes est bien plus simple que d’en créer.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Chantal Bernard

Partager

   

Agenda

Août 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031