Monter un projet pédagogique avec l’Écomusée du Montmorillonnais publié le 16/12/2018

Valorisation de la mémoire et des savoire-faire locaux

L’Écomusée du Montmorillonnais, site de Juillé

Ancienne métairie, du XVIe au XIXe siècle, le site de Juillé est racheté en 1880, agrandi et transformé, pour intégrer un domaine agricole plus vaste. Ces travaux donnent à l’ensemble architectural son aspect actuel.
Fondé en 1987 sous forme d’association loi 1901, l’Écomusée du Montmorillonnais se consacre à la découverte, l’étude, la valorisation et la transmission du patrimoine rural local. Il s’est fixé pour objectif de sensibiliser les visiteurs à l’évolution de ce patrimoine au fil de l’histoire, dans le contexte plus vaste de la mutation des modes de vie et de consommation.

Par sa contribution à la conservation du patrimoine, l’Écomusée est un outil d’affirmation de l’identité du Montmorillonnais, de valorisation de la mémoire et des savoir-faire locaux, et se veut à la croisée entre l’être humain, son histoire et son environnement.
Depuis 2010, l’Écomusée a une convention pluriannuelle d’objectifs avec la Communauté de Communes Vienne & Gartempe (CCVG), renouvelable tous les 3 ans. Pour certains projets, il bénéficie aussi du soutien du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER).

 

Expositions et sentier d’interprétation à Juillé

Situé à 6 km de Montmorillon, le site de Juillé est un centre d’interprétation, ouvert au public d’avril à septembre et toute l’année (sur réservation) pour les groupes. C’est un lieu témoin où se concrétise la mémoire locale.

Le Centre d’Interprétation de l’Histoire Rurale du Pays y propose, depuis 2008, un parcours culturel en 10 salles thématiques accessible à tous : film, maquettes, objets anciens, panneaux explicatifs sensibilisent à l’évolution de l’environnement, des productions agricoles, de l’alimentation et des enjeux du développement durable.

Le parcours-découverte se poursuit à l’extérieur, sur les chemins de Juillé, aménagés en sentier d’interprétation.
Sur une boucle de 3 km, illustrations, mises en scène, panneaux d’information, personnages et objets d’autrefois permettent de découvrir des anecdotes, de collecter des informations sur l’habitat rural, la géologie, les paysages et les modes de vie du Montmorillonnais au fil de l’histoire. Un livret d’accompagnement est téléchargeable à partir du site internet (voir aussi les documents joints).

Dans les espaces situés autour du corps de ferme, une matériauthèque (matériaux de construction), un verger conservatoire d’espèces anciennes, une exposition sur “la bugée” (travaux de lessive) et une autre sur l’apiculture illustrent l’évolution des métiers et des modes de vie dans le Montmorillonnais.

 

 Page suivante : visites de groupes scolaires et ateliers pédagogiques.

Documents joints

Dépliant présentant les circuits touristiques proposés par l’Ecomusée du Montmorillonnais.

Tarifs des circuits proposés aux groupes par l’Ecomusée du Montmorillonnais (1 page).

Tarifs des visites et activités pédagogiques proposées aux groupes scolaires par l’Ecomusée du Montmorillonnais (1 page).

Extraits de l’ouvrage autobiographique de Friedrich Ernst Peters, Prisonnier de Guerre à Adriers de 1916 à 1919, mis en ligne par l’Ecomusée du Montmorillonnais, à la suite d’une journée d’étude consacrée au livre le 22 novembre 2014.

Programme pédagogique conçu par le service éducatif de l’Ecomusée du Montmorillonnais (dépliant, 2 p.).

Ecomusée du Montmorillonnais : parcours-découverte en extérieur (sentier d’interprétation).