Accueil : Arts plastiques

article Oeuvre d’Yves Klein au Musée Hèbre de Saint-Clément de Rochefort     -    publié le 10/11/2012    mis à jour le 09/06/2015

Yves Klein,"Terre Bleue", 1957, Peinture-enduit, Don Klein-Moquay, Inv° 998-3-1

1 2 
Terre Bleue Auteur : Yves Klein Mention légale : © Musées municipaux - Rochefort / Mer

Terre Bleue
Auteur : Yves Klein
Mention légale : © Musées municipaux - Rochefort / Mer

Yves Klein,"Terre Bleue", 1957, Peinture-enduit, 40,5 x 29 cm, 255 / 300, Don Klein-Moquay en 1996, Musée Hèbre de Saint-Clément, Rochefort, Inv° 998-3-1

Cette oeuvre conservée au Musée de Rochefort depuis 1996, est enfin exposée au public. On peut l’admirer au 3eme étage du Musée Hèbre de Saint-Clément, dévolu aux grands voyageurs.

• à propos de l’International Klein Blue

Présenté sur un socle blanc, abrité dans une vitrine, le globe terrestre est devenu... bleu ! Mais il n’est pas de n’importe quel bleu. Ce bleu est foncé et lumineux, ce qui semble paradoxal. C’est un bleu tirant sur l’indigo, un outremer profond.
Ce bleu profond et lumineux, mat mais irradiant, d’une texture épaisse mais poudreuse, qui semblerait douce et profonde à toucher. Tel est l’IKB.
Ce globe terrestre devient illisible, il perd sa fonction d’objet utilitaire par l’action du recouvrement par l’IKB. Cette matière profonde, tactile, vibrante, d’un pur pigment recouvrant la forme la révèle autrement. L’objet gagne une forme imprégnée de couleur et devient une oeuvre, chargée de toute cette tactilité sensible du bleu outremer profond. Elle gagne un relief planétaire sensible, plastique et chargé de sens.

• à propos du Ready Made chez Klein

"Le ciel bleu est ma première oeuvre d’art " déclare Yves Klein. Il élargit ainsi le concept du ready-made pour en faire un acte de présence au monde, à la planète tout entière. Pour Yves Klein, le monde est le ready-made essentiel.

Cette perception mystique de l’univers est celle qui peu à peu devient pour nous familière, par l’influence de la culture bouddhiste qui est apparue en Occident. Rappelons qu’Yves Klein était un maître de judo, discipline qu’il avait étudiée au Japon. L’art et la vie de Klein sont imprégnés de mysticisme. Cette perception du monde comme un ready-made est un thème écologique devenu tangible par les découvertes scientifiques et par la perception de la planète dans sa globalité, due aux conquêtes spatiales : conquête de la lune, satellites de télécommunication et de télédiffusion. " Vue de l’espace, la Terre est bleue " dit Yves Klein en citant Youri Gagarine avec émotion. L’intuition d’Yves Klein d’un infini bleu est finalement celui d’un infini relatif, celui de la planète bleue.

in, Stéphan BARRON : Toucher l’espace, poétique de l’art planétaire (Ed. L’Harmattan)

• à propos du Nouveau Réalisme :

plusieurs artistes regroupés autour de Pierre Restany, critique d’art : Arman, César, Tinguely, Villeglé, Spoerri, Christo, Ben, Klein... forment le groupe des Nouveaux Réalistes. Ce groupe se place dans la filiation du geste du ready-made de Duchamp, pour décider de faire de la réalité une oeuvre d’art par le choix et le geste même de l’artiste. Les objets quotidiens de consommation courante deviennent oeuvres d’art. Ils sont récupérés (Villeglé, Spoerri, ben), assemblés, compressés (César), accumulés (Arman), transformés par ajouts de signature, de textes (Ben), de couleur (Klein), ou bien par leur présentation : encadrés, enchâssés dans des boites, vitrines, mis en exposition de façon spécifique...

À la fin des années 1950, plusieurs artistes s’opposent à l’esthétique abstraite, gestuelle et matiériste qui caractérise la création française de l’époque. En rupture avec toute forme de tradition, ils tentent de redéfinir la relation de l’art au réel. Ils constituent un groupe en 1960, à l’initiative du critique d’art Pierre Restany : le Nouveau Réalisme. Arman, François Dufrêne, Raymond Hains, Yves Klein, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely et Jacques Villeglé en signent la déclaration constitutive : « Les Nouveaux Réalistes ont pris conscience de leur singularité collective. Nouveau Réalisme = nouvelles approches perceptives du réel. » Cette définition donne le coup d’envoi d’une suite d’expositions, d’actions spectaculaires et de festivals. César, Mimmo Rotella, Niki de Saint-Phalle, Christo et Gérard Deschamps sont par la suite associés à ce groupe, qui ne sera jamais unifié par un style. Certains contesteront vivement la position dominante de son théoricien. Cependant, en trois manifestes, Restany tente de définir un socle commun théorique pour unifier ces démarches individuelles. Les artistes renouvellent les formes et les idées par « l’appropriation du réel » qui vise non plus la représentation du monde mais sa présentation. Ils intègrent dans leurs œuvres des matières concrètes et des objets quotidiens, urbains et industriels : les tableaux-pièges chez Spoerri, l’accumulation chez Arman, l’assemblage chez Raysse, la compression chez César. Hains et Villeglé, quant à eux, s’emparent d’affiches qu’ils décollent à même les murs des rues de Paris. Ils en détournent souvent le message et mettent en avant les qualités plastiques des surfaces découvertes. Les représentants de ce rassemblement fécond d’audaces portent une réflexion critique sur la société de consommation et de communication de masse.
« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Document joint

Yves Klein,"Terre Bleue", 1957, Peinture-enduit, 255 / 300, Don Moquay- Klein, Musée Hèbre de Saint-Clément,Rochefort, Inv° 998-3-1

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex