Accueil : Lettres

article Rendre compte d’une lecture cursive dans le cadre d’une séquence consacrée à la lettre, en classe de quatrième     -    publié le 02/09/2009    mis à jour le 08/09/2009

Collège de Mauzé le Mignon et Collège Fontanes à Niort

1 2 3 4 

• L’objectif

L’objectif de l’activité proposée est de développer le goût de la lecture en privilégiant une forme d’évaluation qui laisse une certaine liberté aux élèves pour rendre compte d’une lecture personnelle.

Une étude préalable des premières et quatrièmes de couverture s’est déroulée au cdi en présence du professeur documentaliste. Cette séance avait pour objectif de permettre aux élèves d’effectuer un véritable choix à partir d’une bibliographie conséquente de romans épistolaires (nous avons intégré au corpus des recueils de lettres authentiques et fictives ainsi que des récits dans lesquelles une ou plusieurs lettres jouent un rôle essentiel) et de l’observation guidée du paratexte. Il s’agissait d’offrir une lecture cursive unique et susceptible d’intéresser un large public composé de « petits et grands lecteurs ».

• Le compte-rendu

Le compte-rendu écrit de la lecture cursive comportait deux parties :

- Première partie :

La première partie consistait à rendre compte de la lecture cursive choisie en écrivant une lettre à un destinataire de son choix : l’auteur du roman, l’éditeur ou encore l’un des personnages...
Cette lettre, dont le contenu était assez libre, devait impérativement respecter les codes du genre (notions étudiées dans la séquence).

Pour guider les élèves, des pistes de réflexion ont été proposées. Ils étaient libres de s’en inspirer ou de les ignorer puisque l’objectif était de rendre compte d’une lecture personnelle.

Quelques exemples de pistes pour écrire la lettre :

  • Quels passages vous ont touchés ou déçus ? Pourquoi ?
  • Avez-vous été déroutés par l’intrigue ? Quelle fin auriez-vous préféré lire ?
  • Que pensez-vous des personnages ? (réactions, comportement...)
  • Avez-vous pu vous identifier aux personnages ? Pourquoi ?
  • Aimez-vous le style de l’auteur ? (Le livre est-il agréable à lire ? Le vocabulaire est-il accessible ?...)

- Deuxième partie :

La deuxième partie du travail consistait à illustrer de manière pertinente une enveloppe. Toutes les formes étaient acceptées : collages, dessin, peinture, vignettes représentant les passages clés...

Là encore, les codes devaient être respectés : adresse du destinataire (fictive), adresse de l’émetteur, timbre (qui pouvait être une fabrication de l’élève en rapport avec l’œuvre).

• Restitution orale

Enfin, une restitution orale des travaux a eu lieu devant la classe. A cette occasion, Chaque émetteur a remis son enveloppe à un autre élève (jouant le rôle du destinataire fictif). Ce dernier a alors effectué une lecture à haute voix de la lettre avant de céder la parole à l’émetteur pour qu’il justifie ses choix concernant l’enveloppe.

Cette activité a donné lieu à un véritable échange avec la classe autour des illustrations et du contenu des lettres des différents émetteurs... Plus les enveloppes étaient originales et plus la discussion était animée et productive...

Chaque élève avait la bibliographie de départ sous les yeux et pouvait sélectionner, s’il le souhaitait, une nouvelle lecture (qui n’a pas fait l’objet d’un compte-rendu).

• L’évaluation

L’évaluation portait sur l’enveloppe (critères : elle devait respecter les caractéristiques postales, être en rapport avec le roman choisi, être originale) et la lettre (présentation correcte, compte-rendu d’une lecture personnelle, soin apporté à la langue). L’originalité étant évaluée en partie par la classe lors de la restitution.

L’activité s’est révélée stimulante pour l’ensemble des élèves de cette classe et le désir de produire un objet original, associé à une véritable liberté de choix de lecture, a contribué, selon leurs dires, à les convaincre de lire les oeuvres. Par ailleurs, les « petits lecteurs » ont pu dépasser leurs difficultés de compréhension par la grande liberté qui leur était laissée dans la constitution du corps de la lettre. Si certaines lettres sont très brèves, elles révèlent tout de même le plaisir ressenti lors de la lecture (dernière photo).

- Page suivante : Quelques productions d’élèves.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex