Les flux RSS pour la veille d'information publié le 18/03/2008  - mis à jour le 23/08/2018

Netvibes

Quelques conseils généraux pour que votre veille pédagogique sur internet soit efficace sans être dévoreuse de temps.

La gestion des marque-pages (signets, favoris)

Les marque-pages peuvent être organisés en dossiers, sous-dossiers, etc. dans votre navigateur. Une première solution, qui présente toutefois plusieurs inconvénients :

  • elle impose une stricte discipline pour retrouver vos sites préférés plus rapidement... qu’avec un moteur de recherche !
  • elle est locale : vos favoris sont organisés sur un navigateur et une machine.

Il est possible de s’affranchir de ces limitations :

  • naviguez avec un navigateur "portable" sur clé USB : les favoris vous suivent dans votre poche ;

Quelques compilations de logiciels portables sur clé USB :

  • déposez vos favoris en ligne sur un serveur : vous pourrez également en faire bénéficier d’autres internautes, et en retour bénéficier de leurs suggestions d’adresses. C’est le "social bookmarking" (favoris partagés en communauté). La création - gratuite - d’un compte est nécessaire.

Parmi les services de partage de signets :

 L’abonnement à des flux (ou fils, ou canaux) RSS bien choisis - via le navigateur internet - simplifie le survol de l’actualité des sites préférés (à condition que ces sites prévoient d’émettre un flux RSS Logo rss ).
Vous pouvez organiser vos flux comme vous le faites pour vos favoris classiques.


Les agrégateurs de contenu personnalisables

Les agrégateurs en ligne

Les pages d’accueil personnalisables proposées par certains sites tels que Netvibes, igoogle, Protopage, Pageflakes etc... permettent d’organiser sur une page personnelle des favoris, des flux rss, des moteurs de recherche facilitant ainsi le travail de veille pédagogique.
Ces pages peuvent comporter plusieurs onglets. Tous vos favoris peuvent être ainsi accessibles en ligne depuis n’importe quelle machine connectée à internet. Vous pouvez choisir de partager tout ou partie de vos favoris avec des personnes de votre choix.
Naturellement l’ouverture - gratuite - d’un compte personnel est nécessaire.

Les services les plus connus :

Le site "Savoirs CDI" du CNDP propose une page "Utiliser Netvibes"

Les agrégateurs en local

Ces logiciels à installer sur votre machine permettent l’agrégation de plusieurs sources de contenus internet. L’agrégateur détecte (périodiquement ou à la demande) la mise à jour des contenus et alerte (sonore et/ou visuelle) l’utilisateur.
La présentation structurée des différents « abonnements » permet de parcourir le titre et le résumé des différents fils et de cliquer uniquement sur l’article dont on souhaite lire le contenu.

Quelques exemples :

feedreader (en anglais)
Akregator (plateforme Linux)

Les ENT

Les environnements numériques de travail des établissements prévoient, entre autres fonctionnalités, de stocker des favoris et d’agréger du contenu dynamique.

Les agrégateurs spécialisés

Des services ou des outils se spécialisent dans certains types de médias (les vidéos...) ou dans certains domaines d’information (les sites de presse...).

Miro : agrégateur de canaux vidéo (application à télécharger)
Maramushi : agrégateur de presse internationale (par domaine et par pays - les tags symbolisent le "poids" de chaque titre d’actualité)

Quelle que soit la solution choisie, il faut garder à l’esprit que :

  • c’est à vous de gérer votre identité numérique et de décider ce qui doit être rendu public et ce qui doit rester privé : une fois en ligne, même non partagés, vos favoris ne sont plus archivés chez vous (c’est une lapalissade), donc l’hébergeur - au moins - y a accès ;
  • tous les services gratuits ne sont pas irréprochables moralement : la neutralité commerciale, notamment, y est une vue de l’esprit ;
  • une bonne méthode de recherche dans votre domaine de prédilection reste un moyen sûr de trouver l’information pertinente rapidement :

L’ESEN propose un guide de recherche pour les cadres

 l’accès par un portail est souvent plus efficace qu’un moteur généraliste :

et surtout :

 une veille exhaustive n’est tout simplement pas possible : que vous soyez frustré ou sage, vous passerez toujours à côté d’une information importante ;+)