Monter un projet avec le Musée Sainte-Croix publié le 16/01/2019  - mis à jour le 13/09/2019

Musée d'archéologie et des beaux-arts à Poitiers

Musée Sainte-Croix - archéologie et beaux-arts

Le musée de Poitiers, fondé en 1820, s’installe au rez-de-chaussée du nouvel Hôtel de Ville de Poitiers en 1875. En 1947, le musée bénéficie d’une importante cession de la Société des Antiquaires de l’Ouest, constituée de collections archéologiques et numismatiques régionales, de beaux-arts et d’arts décoratifs, si bien qu’un nouveau bâtiment plus vaste s’avère bientôt nécessaire. Le patrimoine du musée, ainsi considérablement enrichi, lui permet désormais de figurer parmi les premiers musées classés de France.

C’est dans le quartier épiscopal, entre le baptistère Saint-Jean (IVe siècle) et la cathédrale Saint-Pierre (XIIe siècle), que le nouveau musée sera érigé. Fin 1974, il ouvre ses portes comme “Centre culturel Sainte-Croix”, un an après l’attribution de l’Equerre d’argent à son architecte, Jean Monge (1916-1991), récompensé pour la réalisation de la Bibliothèque Universitaire de Droit et de Lettres sur le campus de Poitiers. Inspiré par les réalisations de Le Corbusier, Jean Monge “livre un vaste bâtiment à demi-enterré aux audaces brutalistes (volumes trapézoïdaux de béton brut et de verre teinté) tout en respectant le quartier historique”.
Le bâtiment reçoit un prix européen d’architecture en 1976, puis le ministère de la Culture lui attribue, en 2015, le label “Patrimoine du XXe siècle”.

Premier musée du Poitou-Charentes, le Musée Sainte-Croix présente de riches collections archéologiques allant de la Préhistoire au Haut Moyen Âge (archéologie régionale), un département beaux-arts constitué d’œuvres du XIVe au début du XXe siècle (dont un fonds d’œuvres sculptées de Camille Claudel), et un nombre important d’œuvres poitevines (Poitiers à travers l’histoire). Le parcours muséographique offre une découverte de l’ensemble des collections.

Collections : l’archéologie régionale

La collection dédiée à l’archéologie régionale couvre l’histoire du Poitou depuis la Préhistoire jusqu’au Haut Moyen Âge : vestiges de l’époque magdalénienne, outillage en pierre datant de l’époque néolithique, mobilier de plusieurs cachettes d’artisans-bronziers, tombes à char annonçant l’Âge de Fer, murs romains rappelant l’époque où Poitiers s’appelait Limonum, vestiges mésolithiques découverts à Antran, collection de verres issus des nécropoles poitevines, sarcophages sculptés datant de l’Antiquité Tardive et du Moyen Âge, décor en stuc de Vouneuil-sur-Biard, sculptures romanes, vase-reliquaire en verre datant du Moyen Âge…

Depuis septembre 2018, les collections médiévales sont présentées dans le cadre d’une nouvelle scénographie intitulée “D’un empire à l’autre ㅡ Premiers temps chrétiens en Poitou (4e - 9e siècles)”. Cette modernisation du parcours permanent vise à éclairer les œuvres majeures, de l’antiquité tardive à l’époque carolingienne.

Collections : les beaux-arts

Dans le département des beaux-arts, la peinture ancienne propose un parcours allant de l’art vénitien du XIVe siècle aux grands formats de la peinture italienne et française, en passant par les œuvres du Siècle d’Or des écoles du Nord.
Les grands courants artistiques du XIXe siècle sont tous représentés : néo-classicisme, orientalisme, ingrisme, académisme, symbolisme… Quelques sculptures d’Auguste Rodin et un fonds exceptionnel d’œuvres de Camille Claudel illustrent la rupture avec l’académisme au début du XXe siècle.
L’art moderne de cette période est aussi représenté par des peintures de Bonnard, Vuillard, Sisley, Marquet…

Collections : l’histoire locale à travers les arts

L’effigie de la Grand’ Goule, monstre légendaire, rappelle les grandes heures de la ville de Poitiers et notamment la légende de sainte Radegonde. La patronne de Poitiers, vénérée dans toute la région, aurait terrassé le dragon dans la cave de l’abbaye Sainte-Croix, qu’elle avait fondée vers 552 à Poitiers.


“Le Siège de Poitiers par l’Amiral de Coligny en 1569”, réalisé sur commande par le peintre poitevin François Nautré en 1619, est l’une des plus anciennes représentations de cet épisode glorieux de l’histoire de la ville. L’œuvre honore la vaillance des habitants boutant hors de l’enceinte les troupes protestantes de l’amiral de Coligny.

Les expositions temporaires

Les expositions temporaires sont à retrouver sur les pages du site internet de la ville de Poitiers dédiées au Musée Sainte-Croix.

Le centre de documentation

Ce centre de recherche regroupe des ouvrages d’histoire de l’art, d’archéologie, de préhistoire et d’histoire régionale, ainsi qu’une importante documentation scientifique sur les œuvres conservées au musée. Il accueille étudiants et chercheurs sur rendez-vous.

 Page suivante : la médiation culturelle à destination des publics scolaires.

Portfolio
Documents joints

Livret Pédagogique du Musée Sainte Croix - Année 2019-2020

Musée Sainte-Croix, plaquette grand public FR/GB 2018