Je crée mon entreprise publié le 12/09/2018

Quand les élèves se prennent au jeu !

Les effets du projet

Les résultats

Les élèves, comme l’enseignante s’accordent à dire que la mise en œuvre du projet et l’ambiance de travail sont propices à l’implication des élèves dans les apprentissages.
Il apparaît que la motivation des élèves a nettement progressé depuis la mise en place de la classe inversée. Les élèves se prennent au jeu de la création d’entreprise, et proposent des projets réalistes. Ils sont efficaces dans la démarche marketing et créent des outils aboutis : sites internet dédiés, présentations vidéos, brochures de présentation, etc...

Exemple de vidéo créée par un groupe d'élèves (MPEG4 de 11.6 Mo)

Exemple de vidéo créée par un groupe d’élèves - Je crée mon entreprise.

Le mot du proviseur.

« Une des problématiques de notre établissement est le décrochage scolaire. Les cours peuvent sembler parfois rébarbatifs. Les enseignements dispensés dans le cadre du projet permettent de diminuer les absences volontaires des élèves »
M. Vallat, proviseur du Lycée des métiers Jean Caillaud

Les difficultés rencontrées

La mise en œuvre du projet nécessite une bonne gestion de l’utilisation des outils numériques en classe. Les élèves peuvent donc utiliser leur propre téléphone portable : c’est le principe du « BYOD » (Bring Your Own Device), mais cela nécessite de faire preuve de responsabilité.

Il est aussi important de tenir compte de la dynamique des groupes de travail pour l’utilisation en autonomie des outils numériques, et du travail collaboratif. Cette utilisation doit parfois être pondérée.

La mise en place de la classe inversée nécessite aussi de savoir s’adapter aux difficultés rencontrées par les élèves, pour atteindre les objectifs attendus.