Accueil : Arts plastiques

article ARt’RESEAU 2010 : la pratique, quelles pratiques ?     -    publié le 30/04/2010    mis à jour le 27/05/2010

La Rochelle, Carré Amelot, université (FLLASH) 3 juin

1 2 3 4 5 

• Les artistes invitées

- Tina Mérandon, photographe

L’artiste Tina Mérandon viendra nous parler de sa pratique, de celle des élèves du collège Missy avec lesquels elle a travaillé en collaboration avec Hélène Lamarche , professeur d’arts plastiques lors d’une Mini Résidence ARt’RESEAUet de celle des adultes amateurs avec qui elle a travaillé au Carré Amelot.

" Les photographies de Tina Merandon mettent en avant le corps dans un rapport à l’espace très physique, très tendu. Son travail tourne autour de la question des rapports de pouvoirs au niveau politique, social ou intime. Elle met en scène des rencontres de corps qui se trouvent affectés de la confrontation, du face à face. Dans une quête de mouvement, ces luttes et jeux dansés sont comme un pur langage, langage des signes, celle de la relation humaine, au plus profond de son intimité qui se rèvèle avec sa part d’ombre et de lumière. "
Petits Lutteurs

Petits Lutteurs n°1
TINA MERANDON

L’article d’Hélène Lamarche sur le site arts plastiques de l’académie de Poitiers.

Le site de Tina Mérandon

Françoise de Panafieu

Françoise de Panafieu - Politique
TINA MERANDON

Cette phtographie est issue d’une série de photos pour une commande du quotidien Le Monde.

- Véronique Verstraete

Véronique Verstraete est artiste-enseignante à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Nantes Métropole.

Question :
— Les abstractions aux pluriel ? Le sujet est vaste. Quelles questions vous posez-vous ?

Veronique Verstraete :
— A chaque artiste abstrait, son abstraction ? les questions se posent au moment de la pratique, elles sont nombreuses et l’absence de réponses autres que les oeuvres que l’on produit est le plus excitant.

Extrait de : + de réalité, éditions Jannink,Paris édité à l’occasion de l’exposition au Hangar à bananes à Nantes du 18 avril au 8 juin 2008

V Verstraete vue d'ensemble

Statements1

Mon travail cherche constamment à inscrire l’art contemporain dans une relation avec le public, avec ses destinataires, qui aille au-delà du seul échange avec l’œuvre par le regard, situation habituelle du musée. Sans du tout exclure ce mode, il m’importe que mon travail s’inscrive dans la vie quotidienne, la rejoigne et la réinvente.
Un autre aspect de ma démarche, qui n’est pas étranger au premier énoncé est le fait que celle-ci inclue très souvent dans la pratique et l’élaboration de l’œuvre les personnes présentes dans le contexte de création de l’œuvre. Certaines pièces sont créées en collaboration avec d’autres créateurs auxquels est laissée une place pleine et entière.
VVertraete Buro
Mes œuvres ont, pour la très grande majorité d’entre elles, vocation à prendre place dans des espaces publics ou prives. Elles sont conçues à partir de projets concrets et pour différents lieux, intérieurs et extérieurs. Elles sont à chaque fois une nouvelle aventure et elles ne pourront être transposées dans un autre lieu ou un autre contexte sans être adaptées voire transformées. Les réalisations que j’ai entreprises dans le domaine du spectacle vivant -scénographies de spectacles (Le Chat Botté), de concerts (avec le compositeur Nicolas Vérin), de banquet (avec le cuisinier Hubert Anceau), de sculptures/supports de jeux à l’Ecole Maternelle Colnet, de sculptures/meubles (Centre Pompidou, Galerie Claire Burrus), de sculptures/jeux, de sculptures musicales (Musicard), de « jeux de société » dans un commissariat, de sculptures/parole (Galerie FKPE), de sculptures/organisation du travail (Galerie Verney-Carron), de sculpture/manège (en cours d’étude de réalisation) - en témoignent. Mes origines m’ont amenées à avoir un rapport fort à l’espace et à la nature, qui se traduit dans certaines de mes pièces par diverses réserves de bois vernis et la présence constante d’un paradoxe entre ce qui est naturel et ce qui est fabriqué. Le constant rapport entre l’architecture et la nature est une des sources de ma recherche. Le motif et la forme décorative colorée, si communs à l’architecture et à la nature m’ont amenés à traiter de différentes façons le décoratif.
J’ai commencé cette année des écrits sur ma pratique et je les poursuis pour nourrir mon enseignement, la création d’œuvres et la recherche plus affinée de mon propos.
Certains aspects de ma pratique sont constants :

-Interroger l’unicité de l’œuvre dans un espace et un contexte chaque fois différent.

-Tenir compte de l’identité de chaque personne concernée par le projet et le lieu dans lequel je suis invitée à produire.

-Être au plus prêt du contexte pour être en écho avec celui-ci.

Véronique Verstraete
un document CV Véronique Verstraete (PDF de 107.2 ko)

CV Véronique Verstraete

V Verstraete - music-card 95

(1) Énoncés

« Précédente  1 2 3 4 5  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex