Accueil : Arts plastiques

article La référence en cours d’arts plastiques     -    publié le 27/05/2008

référence, champ référenciel et oeuvres dans la conception et la mise en oeuvre d’un cours d’arts plastiques

• Définition

Dans le langage courant la référence permet de situer, d’être « en rapport à » (modèle, renvoi, repère ...).

Les œuvres, artistes, démarches, mouvements, écrits, concepts et notions propres aux arts plastiques constituent le champ référentiel.

Ce champ référentiel nourrit la question du cours lors de la préparation du professeur. Pour l’enseignant, il est l’objet et le contenu du cours, transposé dans des dispositifs d’enseignement. Les références qui nourrissent la question du cours ne sont pas nécessairement (toutes) montrées aux élèves.

Dans l’enseignement des arts plastiques, la référence ne se réduit pas à un simple rapport de proximité entre deux éléments : elle fait sens avec le fait artistique dont il est question (démarche, œuvre, questionnement…). Le professeur organise la rencontre de la pratique de l’élève avec le champ référentiel. Il lui permet de penser le fait artistique, de prendre conscience de ses propres références artistiques, culturelles et personnelles.

Les références choisies ne participeront de la culture artistique de l’élève (repère, ancrage) que si le professeur lui a permis de se les approprier en établissant des liens pertinents avec sa propre culture et ses propres productions. Elles peuvent aussi être le terreau de ses propres productions et interrogations.

D’autres références peuvent intervenir dans un cours d’arts plastiques qui dépassent le champ référentiel des arts plastiques pour embrasser d’autres champs artistiques et d’autres disciplines (ex : philosophie, littérature, cinéma, sciences, etc.). Ex : Certains surréalistes et la psychanalyse.

De même tout document iconique utilisé en cours d’arts plastiques n’est pas nécessairement une référence. Ce document peut être simplement un support, un prétexte.

Toute pratique artistique est une pratique référencée.

• Dans l’évolution de la discipline

La question de la référence a participé de la création de la discipline « arts plastiques ». Dès le passage du cours de dessin au cours d’arts plastiques, la place de l’œuvre dans notre enseignement a été interrogée : choix, fonction, moment. Longtemps, les œuvres n’ont été montrées qu’à la fin du cours afin d’éviter une modélisation. Les œuvres de la modernité et du XXème siècle ont été privilégiées à la création de la discipline pour s’ouvrir à l’ensemble des œuvres et démarches patrimoniales, modernes et contemporaines.

• Ce qui fait question

- Les références du cours et les œuvres montrées aux élèves ne sont pas nécessairement les mêmes. Le mot « référence » est souvent employé, de façon abusive, comme synonyme d’œuvre.
- L’analyse d’œuvre et l’appropriation des références peut-elle se passer de la pratique ?
- L’introduction des œuvres dans le cours est-elle modélisante ? Le choix du moment, de la fonction attribuée, de l’articulation avec la pratique de l’élève sont des choix didactiques.
- Comment choisir les œuvres montrées aux élèves ? (nombre, diversité, choix construit comme questionnant, illustration d’une question artistique….)

un document Fiche référence du groupe didactique Poitiers (Word de 28 ko)

définition, dans l’évolution de la discipline, ce qui fait question

Groupe didactique de l’académie de Poitiers

Sylvie Lay, IA-IPR – mai 2008

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex