"3 jours à Quiberon" ("3 Tage in Quiberon") : 3 jours de trop ? publié le 05/06/2018

Les promesses

Sorti le 12 avril en Allemagne, "3 jours à Quiberon" avait a priori tout pour séduire :
— une légende du cinéma comme sujet : l’actrice franco-allemande Romy Schneider, associée à l’éternelle Sissy ;
— un scénario basé sur une histoire vraie : la cure de 3 jours qu’elle fit dans la station balnéaire de Quiberon, en 1981, séjour qui donna lieu à une série d’entretiens publiés dans le Stern du 23 avril 1981 ;
— un cadre idyllique en bord de mer, en Bretagne ;
— des acteurs d’exception, dont le double de Romy Schneider à l’écran, incarné par l’envoûtante Marie Bäumer.

La réalité

 Mais ce film est surtout :
— un film artistique (le choix du noir et blanc y est pour beaucoup) qui porte la photographie au pinacle. La réalisatrice travaille en effet à la manière d’une photographe, cherchant le meilleur angle et jouant avec les lumières, les contrastes.
— un film contemplatif, qui fait la part belle aux longs plans fixes sur le visage de Romy Schneider. La réalisatrice se plaît à filmer longuement son actrice et fait ainsi l’éloge de la lenteur.
— un film atone, sans action, qui s’apparente la plupart du temps à un huis clos à quatre (les scènes d’intérieur sont nombreuses et procurent au spectateur un sentiment d’étouffement).
— un film intimiste qui explore le côté obscur de la célébrité, les tourments et errances psychologiques de la star, en pleine dépression. Il saisit Romy Schneider dans toute sa fragilité.

 Le film ne tient donc pas toutes ses promesses. Concédons-lui en revanche un mérite : il interroge très subtilement le rôle des médias (ici la presse), capables de faire la pluie et le beau temps, de briser une carrière, de détruire une personnalité.
Vous l’aurez compris, ce film, dans son intégralité, ne se prête pas à une exploitation pédagogique.

Les ressources

 la bande annonce du film (en allemand)
 site du film (allemand)
 présentation du film sur ARTE à l’occasion de la Berlinale

Impression

  Imprimer

  L'article au format pdf

Sommaire de l'article

Les promesses
La réalité
Les ressources

Auteur

 Sèverine GRILLET

Partager

   

Dans la même rubrique

 "3 jours à Quiberon" ("3 Tage in Quiberon") : 3 jours de trop ?
 Un film allemand sous les feux des projecteurs à Cannes