Écrire et déclamer un réquisitoire contre le nazisme publié le 08/11/2019

Pour une approche de l'éloquence en troisième

Scénario pédagogique d’un projet interdisciplinaire français/histoire conçu dans le prolongement de la lecture du roman épistolaire Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressman-Taylor

A propos de la nouvelle et de son auteur

inconnu_a_cette_adresse

En 1938, un journal américain rapporte que des étudiants californiens ont mis en danger leurs correspondants germaniques en se moquant de Hitler dans les lettres qu’ils échangent. Révoltée par cette atteinte à la liberté d’expression, Kathrine Kressman-Taylor s’inspire de l’article pour écrire Inconnu à cette adresse. Dans ce court roman épistolaire, elle relate la correspondance entre Max Eisenstein, un marchand d’art juif vivant à San Francisco et son ami associé, Martin Schulse, rentré en Allemagne en 1932. Celui-ci adopte progressivement l’idéologie nazie. Reprochant à ses compatriotes américains leur ignorance voire leur indifférence, l’autrice espère, grâce à ce texte, les mobiliser contre le nazisme.

Le projet tel qu’expliqué aux élèves

Entre 1935 et 1939, Max Eisenstein décide d’organiser des conférences débats pour alerter les américains et la communauté internationale des dangers que représentent Hitler et le nazisme. Par binôme, il s’agit d’imaginer un des discours qu’il aurait pu prononcer, l’écrire et le déclamer.
Pour mener à bien ce projet, les élèves auront à se poser les questions suivantes : sur quelles connaissances historiques et quels procédés rhétoriques peut-on s’appuyer pour produire un discours de dénonciation du nazisme ? Comment le mettre en voix de manière à être suffisamment éloquent pour convaincre son auditoire ?

Les étapes de mise en œuvre

Étape 1 : Analyse de la situation problème

Comment procéder pour réaliser ce travail, quelle(s) démarche(s) mettre en œuvre ?
Un brainstorming permet de stabiliser une démarche commune, laquelle sera inscrite dans le carnet de bord du projet. Cet écrit mémoire sert de support à sa présentation orale.

Étape 2 : Repérage des principales composantes du nazisme dans la nouvelle

À partir d’une sélection de lettres (principalement les 3, 4, 5, 6, 8 et 12), les élèves analysent les passages témoignant des pratiques nazies puis relèvent et commentent les réactions de Max Eisenstein. À l’issue de cette étape, ils sont en mesure de dégager les thèmes possibles des différents discours que le personnage peut prononcer en ouverture de ses conférences. Les thèmes listés (le culte de la personnalité, la propagande, l’art d’état contre l’art dit « dégénéré », l’embrigadement de la jeunesse, les autodafés, la terreur politique, l’antisémitisme) sont ensuite répartis par groupe.

Étape 3 : Recherches sur le thème choisi

Un padlet de ressources thématiques est mis à la disposition des élèves. Ils en extraient les principales informations qu’ils synthétisent sous la forme d’une carte mentale, d’un schéma.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Dominique Chassain

Partager

   

Dans la même rubrique

 Écrire et déclamer un réquisitoire contre le nazisme