Accueil : Lettres

article J’aime pas les autres de Jacques André Bertrand     -    publié le 04/04/2014

Notes de lecture

- Une lecture de J’aime pas les autres

Références
- J’aime pas les autres
- Auteur : Jacques André Bertrand,
- Éditeur : Julliard, 2007
- 120 pages

Brève présentation
L’auteur est un oulipien, joueur, « papou » (sur France Culture, le dimanche à 13h00), amateur de références et de clins d’œil ; plusieurs de ses romans mettent en scène la vie d’Anatole Berthaud, alias à peine différent de son auteur, un homme flottant, léger et grave à la fois, dans toutes les grandes étapes de sa vie : amours, travail mais aussi la maladie avec son dernier roman Comment j’ai mangé mon estomac.
J’aime pas les autres est le récit de la vie de ce personnage, qui est à la fois le double de l’auteur et en même temps un autre. On le suit de la jeune enfance, au collège, à la pension puis à l’âge adulte et même jusqu’à la paternité. Le récit est constitué de micro-récits, de petits souvenirs, dans lesquels on le voit lutter contre la pesanteur du monde (la famille, le père professeur, la pension, le service militaire), découvrir sa vocation d’écrivain, tenter de comprendre et d’apprivoiser les femmes, « le mystère ». Ses combats ont l’humour pour arme, le sens de la dérision et une distance poétique : « Pour moi, c’est une véritable révélation : il est plus intéressant et plus gratifiant de raconter la vie que de la vivre. Je serai écrivain. À partir de là, après avoir bénéficié d’un mois de lecture intensive pour cause d’immobilisation forcée (il paraît que l’immobilisation forcée est à l’origine de la plupart des vocations d’écrivain), je vais prendre doucement l’habitude de me promener en touriste dans ma propre vie. » (p. 38-39)

- Avec les élèves...

Liens avec les programmes
Le récit de vie en 3ème

Pistes pédagogiques

  • En lecture cursive : éclairage sur les problématiques du genre : autobiographie ? autofiction ?
  • En œuvre intégrale : le récit d’enfance et d’adolescence ; les limites du genre.
    - les lieux communs du récit de vie : les premiers souvenirs, le vol, le premier amour, découverte de la vocation
    - la distance face au souvenir : la problématique de la mémoire
    - la voix de l’enfance : travail sur la langue (comment s’exprime grammaticalement la voix de l’enfant ?)
    - parcours sur les figures de l’opposition aux rêves de l’enfant Mathias Azan
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex