Accueil : Lettres

article Prendre parti dans la lecture d’une oeuvre intégrale     -    publié le 18/11/2018

Focus sur une séquence autour de Médée étudiée en oeuvre intégrale : le numérique au service d’un engagement du sujet lecteur.

1 2 3 4 

• 1. Présentation et objectifs du projet

La production finale est multiple :

  • construire un plaidoyer ou un réquisitoire à plusieurs
  • proposer un texte audio à soumettre à discussion et analyse
  • opter pour une problématique et un plan détaillé en binômes
  • repérer individuellement un parti pris esthétique et le justifier.

- Le projet est mené avec une classe de seconde générale.

Dans le cadre de la lecture de Médée de Corneille en œuvre intégrale et afin d’engager les élèves dans l’interprétation, cette séquence se propose non pas de multiplier les lectures analytiques mais d’inciter les élèves à se positionner tant dans le propos de la pièce (au départ) que dans l’esthétique d’une mise en scène (à la toute fin). On laisse tout de même une place à la lecture analytique dans cette séquence en faisant entendre aux élèves que leur geste de lecteur est une façon de faire un choix et / ou d’être sensible au choix d’un auteur, d’un metteur en scène. Cette démarche est une manière de mettre en activité les élèves dans la construction de leur interprétation tout en leur permettant de prendre du recul par rapport à celle-ci.

L’usage de l’outil numérique est tout à la fois un moyen de figer l’interprétation souvent multiple et mouvante, un médium favorisant la prise de recul des élèves sur leur geste interprétatif et un support pour relancer / motiver l’interprétation.

• 2. Organisation

35 élèves de seconde générale. La disposition des élèves évolue en fonction des activités : en îlots, en frontal / en salle de classe ou en salle multifonction.

Les outils numériques utilisés sont les suivants : Wiki, caméra (puis ordinateurs pour s’observer), enregistreur numérique, vidéoprojecteur.

L’activité s’effectue dans le temps d’une séquence, soit cinq semaines ici.

- Page suivante : Lecture et appropriation de l’œuvre

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

en_ilots_-_lecture_radar Sur la fiche de la séance, l'enseignant a pris la peine de planifier la tâche mais aussi de laisser une représentation mentale d'un procès. Dynamiser la posture des élèves dans la lecture de l'oeuvre intégrale. Les élèves dans l'activité d'affirmation et de valorisation de leur interprétation : partage et aller-retour favorisés par Wiki dans la construction d'un réquisitoire ou d'une plaidoirie. Chaque groupe dispose d'une page WIKI sur laquelle les élèves peuvent collaborer en classe comme à la maison. L'enseignant peut également commenter les propositions des élèves pour les aider et les encourager. L'élève interprète soutient son réquisitoire ou sa plaidoirie : il valorise ses interprétations de lecteur philosophe. Les élèves interprètent le choix de mise en scène de Paulo Correia. Photogramme de la mise en scène de Médée par Paulo Correia. L'élaboration de la lecture analytique en classe (travail collaboratif). Planifier le travail : de la lecture de Médée à l'écriture d'une plaidoirie / d'un réquisitoire. Travail sur la scène d'exposition
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex