Accueil : Histoire des arts

article Les femmes et l’expression du moi dans l’autoportrait et l’autobiographie.     -    publié le 08/05/2012    mis à jour le 09/05/2012

Thématiques : « arts, création, culture » et « arts, rupture, continuité »

1 2 

Objet d’étude : Les femmes et l’expression du moi dans l’autoportrait et l’autobiographie

Problématique du projet : « Comment ont évolué l’image et la place des femmes au cours du XXème siècle ? »

Thématiques : « arts, création, culture » et « arts, rupture, continuité »

•  L’autobiographie/l’autoportrait dans la progression ou le parcours de l’élève de troisième

La lecture et l’étude de récits de vie ou d’œuvres autobiographiques sont une composante essentielle du programme de français de troisième. C’est en outre un genre littéraire et artistique particulièrement adapté à des adolescents aux prises avec la question de l’identité. Les œuvres autobiographiques et les autoportraits jouent un rôle de medium pour s’interroger sur soi, se connaître, se construire. Les investigations que les artistes femmes mènent sur elles-mêmes et la façon dont elles veulent parler d’elles à la société sont autant de pistes de réflexion pour les élèves.

• Les œuvres

Six œuvres sont étudiées. Deux domaines artistiques sont sollicités :

  • les arts du langage
  • les arts du visuel.

- a) Frida Kahlo : deux autoportraits

- Autoportrait à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis , 1932, huile sur métal, 0,31x0,35, New-York, collection Manuel Reyero. Entre ambiguïté et déchirement, le tableau pose la question de l’identité : il évoque et revendique sa culture, ses racines mexicaines mais aussi ses tiraillements entre la modernité américaine et l’identité mexicaine.

- Autoportrait aux cheveux coupés , 1940, huile sur toile, 40x28 cm, New-York, The Museum of Modern Art. Assise sur une chaise, toute droite, en costume d’homme, trop large et les cheveux courts, Frida Kahlo renonce aux attributs de la féminité, à la beauté, et refuse le portrait conventionnel. Elle exprime une grande conscience de soi, une volonté et une force d’exister. L’artiste est aussi une femme qui a lutté contre la domination masculine à l’égard des femmes, contre les injustices sociales, le fascisme.
Ce tableau évoque celui de Tamara Lempicka, Portait de la duchesse de la Salle, 1925, huile sur toile, 161 x 96 cm, collection particulière. Le personnage adopte une allure androgyne que reprendra plus tard l’actrice Marlène Dietrich en cultivant l’image d’une femme forte, sportive, sûre d’elle-même.

- b) Marjane Satrapi, Persépolis, tome 3, L’Association, 2002 ainsi que des extraits du film Persépolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud.

Le parcours d’une adolescente iranienne exilée en Autriche permet aux élèves de jeter un regard distancié sur eux-mêmes, dans la mesure où l’auteur utilise l’autodérision et l’humour. Son autoportrait notamment (tome III, chapitre « Le légume ») dédramatise la question de l’image de soi chez l’adolescent par une mise scène caricaturale particulièrement comique. Mais c’est aussi une expérience de vie qui va forger son identité de femme, son goût de l’indépendance.
On comparera la bande dessinée et la réécriture que constitue le film (choix des séquences, musique, graphisme).

- c) Barbara, Il était un piano noir, Fayard, 1998

L’incipit permet de dégager les caractéristiques d’un texte autobiographique mais surtout de percevoir la passion de cette chanteuse auteur, compositeur, interprète qui ne peut plus vivre le moment intense et merveilleux de la scène, mais qui renoue avec son public en écrivant ses souvenirs.

- d) Françoise Giroud, Une leçon particulière, Fayard, 1990

L’auteur raconte un souvenir d’adolescence où elle est victime d’une injustice sociale, du mépris des forts et des riches pour sa situation sociale. Cette expérience va construire sa personnalité et faire d’elle une battante, une femme de pouvoir : « Ne jamais écraser : ce pourrait être une devise. Ne jamais se laisser écraser une résolution »

• Mise en œuvre du projet

Le projet s’intègre dans la progression annuelle et dans une séquence plus générale sur l’autobiographie, l’étude des différentes œuvres se déroulant sur 6 séances.

 
- Page suivante : "La dimension pluridisciplinaire", "Les savoirs et les capacités à transmettre" & "Éléments d’évaluation"

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex