Brouage : Un port ouvert sur l’Amérique du Nord

Articles

  Brouage : Un port ouvert sur l’Amérique du Nord dès les débuts du 16ème siècle : mis à jour le 25/06/2012

Le médecin saintongeais, Nicolas Alain, la compare dès la fin du 16ème siècle à une « Babel où l’on parle 20 langues » et où de nombreux affrètements ont lieu pour des destinations très variées et parmi celles-ci, l’Amérique du Nord et principalement la Nouvelle-France.
Nombreux sont les navires qui partent en Amérique du Nord et ce depuis les débuts du 16ème siècle. Les armateurs de toute l’Europe puis des aunisiens, des saintongeais et leurs pilotes basques, normands et bretons se rendent à la « Terre des Morues » (l’île de Terre-Neuve).
Pour ces hommes le sel est le seul moyen de conserver le produit de leur pêche et ils vont donc le charger en abondance dans les ports du golfe de Saintonge et notamment dans le havre de Brouage qui permet d’accueillir des flottes hauturières.

  Brouage et la Nouvelle-France mis à jour le 25/06/2012

Piste pédagogiques concernant Brouage et la Nouvelle France

Impression

  Imprimer