Accueil : EduQuébec

article Etudier l’Histoire et le patrimoine du Poitou-Charentes ou du Québec à partir de timbres     -    publié le 04/08/2007    mis à jour le 25/06/2012

Projet pédagogique

1 2 

Avant de proposer quelques parcours thématiques pour le Québec, nous proposons quelques exemples de pistes à exploiter pour découvrir et travailler sur la région Poitou-Charentes.

• Poitou-Charentes

1/ Notre région est un des berceaux de l’art roman. Il est donc tout à fait possible d’illustrer un cours sur ce sujet par une série de timbres consacrés à des édifices représentatifs de ce riche patrimoine historique. Les exemples sont nombreux :

  • l’église Notre Dame La Grande à Poitiers : nouveau timbre émis le 15 juin 2007,
  • l’église de Talmont (YT 2352),
  • l’abbaye de Saint-Savin, ensemble unique classé au patrimoine mondial de l’ UNESCO (YT 1588) référence catalogue Yvert et Tellier,
  • l’église saint-Etienne à Vaux-sur-Mer (YT 3701).

Cette étude peut-être complétée par un travail sur les cathédrales et le timbre consacrée à celle de Saint-Pierre d’Angoulême (YT 663) viendra parachever ce thème sur l’art roman dans notre région.

2/ Seconde proposition :
envisager une étude sur les relations de notre région avec l’Histoire de la Nouvelle-France. Il est en effet possible de présenter une planche de timbres de notre région consacrée à ce sujet. Nous commencerons par une présentation des personnages qui ont un lien entre le Poitou-Charentes et le Québec ; plusieurs timbres seront étudiés, notamment celui de François 1er (YT 1518) né à Cognac et qui a encouragé les premières expéditions françaises en direction du Nouveau Monde pour trouver un passage en direction de L’Inde et de la Chine.
Puis, nous aborderons des personnages qui ont eu un rôle direct dans la colonisation, à savoir Champlain, né à Brouage, explorateur, géographe et fondateur de la ville de Québec (YT 1068), puis Pierre Du Gua de Mons (YT 3678) issu d’une vieille famille noble de Saintonge, protestant, et qui est l’argentier de l’expédition menée avec Champlain. Enfin on peut finir sur le personnage de Richelieu, qui va tenter avec la compagnie des Cent Associés d’enraciner la colonie française fondée en grand partie sur la traite des fourrures.

Du Gua de Mons

Du Gua de Mons

La démarche peut être complétée par la présentation de plusieurs sites qui constituent des traits d’union avec la Nouvelle-France. On peut commencer par la ville et le port de La Rochelle (YT 261) célèbre pour ses deux tours médiévales qui en gardent l’entrée mais aussi pour avoir drainé une grande partie du commerce colonial vers la nouvelle-France. On complétera avec le timbre sur Brouage et ses remparts (YT 1042) qui est la ville ou les bateaux se fournissaient en sel avant de partir sur les bancs de Terre-Neuve pour pêcher la morue et d’où est originaire le fondateur de la Nouvelle-France, Champlain et où l’on peut visiter le musée franco-québécois qui lui est dédié.
D’autres timbres comme celui de Cognac (YT 1314) ou bien celui de Rochefort (YT 1564) peuvent permettre d’accentuer le commentaire sur le commerce avec la Nouvelle-France, comme pour les eaux-de-vie ou d’autres denrées.

Brouage

Brouage

3/ Dans le cadre d’un travail de présentation de la région Poitou-Charentes, une région tournée vers l’océan qui n’est pas étranger à sa fortune, il sera important de mettre en évidence cette complémentarité entre les activités de l’intérieur et maritimes.
En effet, cette mer offre de nombreuses ressources comme les huitres de Marennes (YT 3651), on pourra également parler des moules de bouchots.
Sur le littoral, dans l’île de Ré, vous pouvez admirez les merveilleux marais salants (YT 3883) et surtout profiter de la qualité des magnifiques étendues de sable fin comme sur le front de mer à Royan (YT 978) qui épouse la courbe de la Grande Conche et où la plage est splendide. Enfin, le timbre représentant le phare du bout du monde de La Rochelle (YT 3294) et identique à celui érigé au large du cap Horn peut être l’occasion de témoigner de l’ouverture de notre région sur l’extérieur, avec de célèbres marins rochelais à l’image d’Isabelle Autissier.

Pour l’intérieur des terres, mettre l’accent sur les activités traditionnelles, comme la viticulture avec le timbre sur Cognac (YT 1314) son pineau et ses eaux-de-vie. Ensuite, le timbre sur le célèbre beurre du Poitou (YT 3884), premier beurre d’appellation d’origine contrôlée viendra compléter ce volet. _ Pour finir, il est important de mettre en évidence quelques manifestations qui font l’originalité de notre région, comme le festival de la Bande-dessinée le 9ème art à Angoulême à partir de deux séries de six timbres (YT 2503 et YT 2514) réalisés pour les amoureux de ce rendez-vous incontournable fin janvier. Si avez encore un peu de temps vous pouvez parler du folklore très populaire (YT 3339) et de son festival de Confolens en Charente.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

Brouage Champlain Du Gua de Mons les premiers explorateurs Cartier et Champlain les Premières Nations l'intendant Talon
Agrandir
• Dans la même rubrique
un article Etudier l’Histoire et le patrimoine du Poitou-Charentes ou du Québec à partir de timbres
un article La philatélie : un support didactique pour enseigner l’Histoire et le patrimoine
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex