La philatélie : un support didactique pour enseigner l’Histoire et le patrimoine publié le 04/08/2007  - mis à jour le 25/06/2012

Projet pédagogique

Cartier et Champlain

Cela fait déjà plusieurs années que des enseignants utilisent la philatélie pour enseigner l’Histoire et le patrimoine aux jeunes élèves du secondaire. Ce support didactique est complémentaire des autres documents patrimoniaux qui doivent être abordés pour chaque thème d’étude des programmes d’histoire et principalement au collège.
De plus, les timbres sont un support très appréciés du jeune public, notamment s’il y a la possibilité de découper, de coller, un peu comme dans un album. C’est d’ailleurs l’objectif de l’enseignant, que de donner le sentiment que l’on débute une collection de personnages ou de sites d’importance tout en faisant dégager à partir d’un subtil jeu de questions, les caractéristiques ou bien les intérêts de ces choix par rapport à la leçon du thème abordé. Les élèves vont pouvoir développer leurs savoirs tout en l’illustrant par une méthode originale et constructive.
Ensuite les timbres sont également un support idéal pour réaliser une exposition sur un domaine particulier. Dans le cas présent, nous pensons immédiatement à l’Histoire de la Nouvelle-France ou bien aux personnages qui sont à l’origine de cette Histoire. Bien d’autres sujets concernant le Québec et bien évidemment la découverte du Poitou-Charentes peuvent constituer des choix d’exposition et de travail à partir de timbres avec un groupe d’élèves.

L’Aunis

Le Poitou

La Saintonge

Lorsqu’on utilise les timbres, il est également important d’expliquer ou de faire des recherches sur le contexte de leur émission.
Est-ce à l’occasion d’un anniversaire ou d’une toute autre célébration, d’un évènement exceptionnel, d’une commémoration, que ce timbre a été émis ?
Qu’est-ce qui justifie donc cette émission ? C’est souvent le moyen d’accentuer l’importance d’un personnage ou d’un site par rapport au thème étudié.
A titre d’exemple, la région la ville de Poitiers a accueilli en juin 2007 l’exposition nationale et le congrès de la FFAP (fédération française des associations philatéliques). A cette occasion un timbre représentant l’église Notre Dame la Grande a été émis. Ce timbre pourra s’inscrire et s’insérer dans l’étude de notre région en tant que berceau de l’art roman.

Notre Dame La grande (Poitiers)

En outre ce sera l’occasion d’aborder l’histoire de la philatélie et de l’origine de l’utilisation des timbres, ce qui peut constituer la aussi un thème d’étude.
Le terme barbare (bien que grec !) de philatélie ne doit pas rebuter le non spécialiste car c’est une passion facile à décrire : la philatélie et son serviteur le philatéliste s’intéressent au timbre poste depuis son apparition en 1840 en Grande Bretagne qu’il soit seul ou apposé sur une lettre avec une oblitération. Les aspects historiques de la philatélie sont souvent regroupés sous le vocable plus global d’histoire postale.
Le mot philatélie, apparu dès 1864, dérive de deux racines grecques signifiant littéralement "amour des exemptions d’impôts". En effet, le timbre poste a révolutionné le paiement des taxes postales devenues entièrement à la charge de l’expéditeur. De ce fait, le destinataire s’est retrouvé exempté du port d’où l’origine du terme philatélie.

Pour en savoir plus

Vous pouvez consulter les associations philatéliques près de chez vous ou bien les Points philatélie de notre région (voir documents en annexe).

Document joint

Impression

  Imprimer

  L'article au format pdf

Sommaire de l'article

Pour en savoir plus

Auteur

 Jocelyn Sala

Partager

   

Dans la même rubrique

 Etudier l’Histoire et le patrimoine du Poitou-Charentes ou du Québec à partir de timbres
 La philatélie : un support didactique pour enseigner l’Histoire et le patrimoine