Accueil : EduQuébec

article la biodiversité au Québec et en Acadie     -    publié le 06/08/2007    mis à jour le 22/06/2012

Le Québec est un pays au relief peu marqué. Par conséquent les contrastes sont ici beaucoup plus déterminés par le rythme des saisons et du climat très influencé par le courant froid du labrador.
L’hiver long et rigoureux est suivi d’un printemps très attendu, puis vient un été chaud et enfin un automne bref et coloré.
On distingue trois écozones, délimitées par la chaleur (t°), les vents dominants, la nature des sols, la saison de croissance, la flore et la faune.

Au coeur d'une érablière argentée

La forêt tempérée : au cœur
d’une érablière argentée

_ Au sud, on trouve la forêt tempérée avec des variations du sud-ouest au nord-est. C’est l’espace des érablières qui offrent le merveilleux sirop d’érable québécois. Mais si l’érable domine dans le sud-ouest, il partage l’espace avec le bouleau jaune et d’autres conifères plus au nord ou en altitude. Dans les sous-bois de cette forêt très riche en fougères, colorée en automne, de nombreux animaux s’animent comme les castors, les chevreuils ou bien les gélinottes huppées et autres oiseaux tels que les pics ou les mésanges.


Au centre, c’est la forêt boréale qui occupe l’essentiel de l’espace québecois. Là, sur un sol plus acide, ce sont les pins baumiers et les épinettes noires des pessières qui prédominent. L’espace est parsemé de lacs, tourbières, et parcouru par une multitude de rivières. C’est le royaume de l’orignal. Cet écosystème se caractérise par des hivers longs et rigoureux et des étés courts et chauds.

La pessière noire

Avec le plateau intérieur, nous entrons maintenant dans la zone de la pessière noire à mousse, qui se dégrade peu à peu du 51e et 53e parallèles. Nous remarquons la dominance de plus en plus accentuée de grandes plaques de lichen et de mousse, et la dominance presque totale de l’épinette noire et du mélèze

paysage de toundra

La toundra : le Pergélisol
(sol gelé en permanence)
occupe une part importante de
ces espaces.

caribou au milieu de la toundra forestière

Caribous au milieu de
la toundra forestière.

_ Enfin, au nord, nous avons le domaine de la toundra. les températures sont basses et le pergélisol (sol gelé en permanence) ne permettent pas à la végétation de se développer bien longtemps au cours de l’année, sauf plus au sud où l’on note la présence d’une végétation d’épinettes. Durant un été très court, une véritable explosion de la floraison permet à quelques animaux de s’acclimater comme le lagopède, le lemming et le renard arctique, sans oublier l’ours polaire et les phoques bien plus au nord sur la banquise. _ Les caribous sont également présents lorsqu’ils remontent en direction de la toundra arbustive l’été.

A ces trois grands écosystèmes, on peut ajouter le Saint-Laurent fluvial et marin et ses nombreuses îles. Un grand nombre de cétacés sont présents dans les eaux du Saint-laurent riches en petits crustacés (le krill). En ce qui concerne les rives de cet estuaire maritime , elles sont le plus souvent recouvertes de spartine dans les baies et autres anses.
Ce milieu très riche attire les oiseaux migrateurs comme l’oie bernache , le canard noir, le guillemot et l’eider à duvet. Plus on avance dans cet estuaire et plus nombreuses sont les zones humides (marais), notamment dans le secteur entre Québec et Montréal.
Ces marais constituent une autre halte de migration pour d’autres espèces de canards et sont très appréciés des hérons.

les montagnes pelées des îles de la Madeleine

Le vent et le peu de chaleur
ne laissent subsister qu’un
léger tissu herbeux.

_ Enfin le domaine des îles, celles de la Madeleine ont les collines battues par les vents et présentent donc peu de végétation. Mais elles sont réputées pour leurs crustacés et notamment les homards et les crabes des neiges, sans oublier l’importance des poissons qui permet de faire vivre de nombreux ports de pêche sur des territoires enclavés.

• Pistes pédagogiques

1/ Une première activité peut-être consacrée à l’étude des paysages qui correspondent aux grands écosystèmes du Québec et aux caractéristiques originales de chaque saison (utiliser les clichés de la page).

2/ D’autre part vous avez la possibilité de télécharger le dossier ci-dessous qui comprend un questionnaire sur deux pages et consacré aux écosystèmes québécois. Les élèves pourront après une présentation générale du territoire mais également des facteurs de différenciations des grands écosystèmes ou écozones colorier la carte et la compléter par une légende appropriée.

Ensuite, à partir des différents sites référencés (voir ci-dessous la sitographie), ils pourront mentionner les différentes espèces végétales et animales pour chacun de ces écosystèmes.
Enfin, la seconde partie du questionnaire met l’accent sur le fait qu’au Québec, la faune et la flore constituent des biens collectifs, et c’est donc à l’État que revient le rôle de gardien de cette ressource naturelle. En conséquence, les questions suivantes aborderont ce sujet ainsi que les réglementations sur la chasse, la pêche et le respect des espèces menacées.

Ce travail pourrait-être complété par une activité sur les 22 parcs nationaux du Québec qui sont autant d’espaces incontournables pour ceux qui veulent découvrir la diversité et la richesse de la nature au Québec. Ces parcs visent à assurer la pérennité des territoires témoins des grands écosystèmes du Québec. L’activité peut s’orienter vers l’étude d’un parc en particulier ; c’est ce que vous pourrez faire notamment en vous appuyant sur l’exemple de la séance consacrée au fjord du Saguenay.

le biodôme

Le biodôme : musée de
Montréal consacré aux
écosystèmes du Québec

3/ Vous pouvez finir votre séquence sur le thème des écosystèmes du Québec par une visite du site internet du biodôme de Montréal, musée qui présente sous verre plusieurs écosystèmes d’Amérique.

Site internet du Biodôme de Montréal

• Bibliographie

- ATLAS ENVIRONNEMENTAL DU SAINT-LAURENT, Les milieux humides. Des habitats au contact de la terre et de l’eau
Centre Saint-Laurent, Environnement Canada, Montréal (Québec).

- ATLAS ENVIRONNEMENTAL DU SAINT-LAURENT, Un fleuve, des estuaires, un golfe
Centre Saint-Laurent, Environnement Canada, Montréal (Québec).

- Wiken, E.B., 1986, Les écozones terrestres du Canada
Classification écologique des terres, série no 19, Environnement Canada, Hull (Québec) 26 p. + carte

• Sitographie

- Les écosystèmes forestiers exceptionnels : éléments clés de la diversité biologique du Québec

- Zones de végétation et domaines bioclimatiques du Québec

- Fichiers multimédias

-  Images

caribou au milieu de la toundra forestière La pessière noire pessière ouverte d'épinettes noires paysage de toundra Au coeur d'une érablière argentée les montagnes pelées des îles de la Madeleine le biodôme Automne autour du lac saint-charles l'hiver long et rigoureux au Québec
Agrandir
• Dans la même rubrique
un article Etude d’un écosystème québecois : le fjord du Saguenay
un article la biodiversité au Québec et en Acadie
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex