Accueil : EduQuébec

article La mise en place de l’administration française au Canada français     -    publié le 26/06/2007    mis à jour le 30/04/2010

Collège - 5ème

1 2 

• Pistes pédagogiques

- Place dans les programmes :

Ce thème peut-être intégré dans le chapitre sur l’Europe à la découverte du monde en classe de cinquième. En effet, on peut aborder la mise en place de la colonie française en Amérique du Nord dans le cadre de la constitution des premiers empires coloniaux, mais on précise qu’ils font l’objet d’une étude synthétique. En revanche, ce travail peut se concevoir en classe de quatrième au cours de la leçon sur la monarchie absolue et des politiques de Louis XIV ou sur Colbert à propos du mercantilisme.

Louix XIV et Colbert

Doc libre de droits


Si la colonisation est antérieure au règne de Louis XIV, c’est François Ier avant Henri IV et Louis XIII qui vont encourager des hommes comme Champlain à s’installer durablement au Canada, c’est à partir de 1663, lorsque la colonie de la Nouvelle-France devient colonie royale. La consolidation de la colonie doit conduire à exploiter au mieux les richesses.
L’État intervient de plus en plus et dans tous les domaines par une législation inspirée de celle mis en place en métropole. Nous assistons à un transfert dans cette nouvelle colonie des institutions de la France .

Au début du XVII siècle le roi fait appel à des compagnies commerciales pour gérer le développement de la Nouvelle-France. Ce sont elles qui gèrent et administrent la colonie moyennant une redevance annuelle à l’image du modèle développé par les concurrents hollandais ou anglais.

1/ Il est possible d’exploiter un des documents souvent présents dans les ouvrages de quatrième concernant les richesses des Provinces-Unies et extrait du Testament politique de Richelieu afin d’expliquer ce qu’est une compagnie de commerce. Il est par la suite pertinent de présenter dans un tableau les nombreuses compagnies de commerces qui se sont succédées à la tête de la Nouvelle-France jusqu’en 1663. On met l’accent sur l’une d’entre elles comme celle des Cent-Associés et fondée par le même Richelieu.
L’étude de cette compagnie doit permettre de comprendre les premières règles de l’administration coloniale en Nouvelle-France et de mesurer les objectifs et les résultats de cette entreprise.

Cardinal Richelieu

Doc libre de droits


En 1663, le roi prend le contrôle direct de la Nouvelle-France, comme il l’avait fait pour la métropole. Il veut désormais régner en maître absolu sur toutes ses possessions.
Désormais, les colonies et notamment celles d’Amérique doivent contribuer à sa puissance et à l’hégémonie de la France.
Avant 1663, le roi avait déjà nommé un représentant, le gouverneur. Désormais il lui associe un nouvel homme , l’intendant "l’œil et la main du roi" comme dans chacune des provinces du royaume.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

Louix XIV et Colbert  Carte de L'Amerique septentrionale à l'époque de Louis XIV Cardinal Richelieu Jean Talon The Great Intendant Plaque commémorative Jean Talon Maison de l'intendant Talon à Québec Les compagnies de la Nouvelle-France Etablissement d'un gouvernement royal+ Fonctions et pouvoirs du gouverneur Fonctions et pouvoirs de l'intendant Paiement des cens
Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article Colonisation et administration françaises en amérique du Nord un article L’ordre seigneurial au Canada français
un article La mise en place de l’administration française au Canada français
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex