Le chef d'œuvre et la situation B de l'épreuve obligatoire de LV au CAP publié le 18/01/2021  - mis à jour le 02/02/2021

12

Les épreuves de LV à la session 2021 au CAP MIT

La nouvelle définition de l’épreuve de langue vivante du CAP s’applique dès la session 2021. Parallèlement, certains référentiels de CAP ont été rénovés et l’anglais est devenu obligatoire. Le site suivant permet de vérifier la définition des épreuves dans le règlement d’examen de chaque CAP :

Au lycée des métiers du bâtiment Sillac à Angoulême, les élèves de CAP MIT (monteur installateur thermique) et de CAP MFM (menuisier fabricant de mensuiserie) sont regroupés en cours d’anglais. Les CAP MIT ont une épreuve obligatoire de langue vivante contrairement aux CAP MFM qui n’ont pas la possibilité de choisir la langue en épreuve facultative.
 Référentiel CAP MIT

Pour ceux qui ont une épreuve obligatoire, le CCF est découpé en deux situations d’évaluation :

  • La situation A évalue la compréhension orale, écrite et la production écrite au niveau A2.
  • La situation B évalue la production et interaction orales :

Partie 1 : expression orale en continu
La première partie vise à évaluer la capacité du candidat à prendre la parole de manière continue. Le sujet et le contenu de cette prise de parole relèvent du choix du candidat. Le candidat présente et rend compte :

  • soit d’un travail, d’un projet, d’un produit ou d’un service dont la réalisation, dans le cadre des enseignements généraux et/ou professionnels qu’il a suivis, a fait appel à une utilisation de la langue vivante étrangère ;
  • soit d’une expérience professionnelle, tout particulièrement une expérience ayant fait appel à une utilisation de la langue vivante étrangère, que cette expérience ait été vécue en France ou dans le cadre d’une mobilité à l’étranger.

C’est de la situation B dont il est question dans cette démarche.
La question qui se pose est de permettre aux élèves de choisir pleinement entre la possibilité 1 ou 2.
Après un échange avec l’inspection d’anglais-lettres, le travail réalisé en « chef d’œuvre » par les élèves est apparu comme le support le plus approprié pour proposer un travail, projet, produit ou service dont la réalisation, dans le cadre des enseignements généraux et ou professionnels qui a fait appel à l’utilisation de la langue vivante étrangère.

Document joint

Isabelle Deveyneix - Anglais-Lettres - Lycée Sillac - Académie de Poitiers.