Tempête dans l’atelier de Géricault Le radeau de la Méduse publié le 08/12/2013

Compte-rendu de lecture

Une lecture de Tempête dans l’atelier de Géricault.Le radeau de la Méduse

Références
 Titre : Tempête dans l’atelier de Géricault.Le radeau de la Méduse
 Auteur(s) : Pascale Perrier et Hélène Masson Bouty
 Éditeur : Oskar Editions (Collection Culture et société Série art, 2010, 192 pages)

Brève présentation
Ce roman écrit à la première personne nous fait revivre la création du tableau de Géricault à travers une sorte d’enquête qui nous emmène à Paris, en 1819, et nous fait côtoyer les rescapés du naufrage de la Méduse. Léon, 14 ans, qui devient l’un des modèles du peintre, découvre avec deux survivants, Corréard et Savigny, ce qui s’est passé sur le radeau et cherche à percer les secrets du peintre dans son atelier. Nous découvrons ainsi la personnalité de Géricault, sa manière de peindre et au fil des pages nous assistons à la réalisation de la toile. Ce récit nous plonge à la fois dans des faits historiques et au cœur de la création picturale, au milieu des toiles de Théodore Géricault.
Une belle manière d’intéresser les élèves à la littérature jeunesse, à l’histoire et à l’histoire des arts dans un récit facile à lire et plein de suspens.
L’ouvrage propose aussi un petit dossier sur la vie politique, artistique et culturelle de l’époque et des reproductions d’œuvres de Géricault dont il est question dans le roman.
Un lexique des mots techniques de la peinture complète également le texte.

Avec les élèves...

Liens avec les programmes
Cette œuvre se rattache au programme de la classe de quatrième de manière très variée et très ouverte.

Pistes pédagogiques

  • Français : Littérature jeunesse.
    • Le récit à la première personne permet d’aborder ou de consolider les différents aspects de la narration : énonciation, dialogue, chronologie, retour en arrière, prologue, épilogue.
    • Étude comparative des descriptions et des différentes parties du tableau : arrière-plan, personnages, couleurs, lumière.
    • Lexique : vocabulaire des sentiments (très présent dans le roman).
    • Écriture : prolongement narratif à partir du tableau ou d’un passage du roman . Écriture d’un article de journal sur l’événement ou écriture d’un poème sur les naufragés.
  • Arts plastiques : Détournement de l’œuvre de Géricault (collage par exemple).
  • Histoire : le début du XIXème siècle / la période du romantisme.
    Un épisode historique sur lequel les élèves peuvent faire des recherches : le naufrage de la Méduse
  • Histoire des Arts : Arts du visuel / Arts ruptures et continuités : le romantisme.
    Étude du tableau de Géricault, "Le Radeau de la Méduse" mais aussi des études préparatoires.
  • Prolongements : une visite au musée du Louvre pour voir le tableau !
  • A visionner : Palettes, Alain Jaubert "Le radeau de la Méduse".
  • A noter dans la même collection :
     La petite danseuse, enquête chez un impressionniste
     Disparition dans l’atelier de Gauguin
     Avec Georges Seurat sur l’île de La Grande Jatte
     Mon ami Vincent (Van Gogh)
     Courbet, l’anticonformiste

Marie-Françoise Picot

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Emmanuel Ambrosi

Partager

   

Dans la même rubrique

 Séance d'accompagnement personnalisé
 Un mur collaboratif sur les droits humains
 Parlons d'Annie Saumont
 Maïté Coiffure
 La Bête et la Belle
 Enfants de la forêt
 L’île, une histoire de tous les jours
 Tempête dans l’atelier de Géricault Le radeau de la Méduse