Le Corbusier, architecte du bonheur publié le 10/12/2012  - mis à jour le 29/06/2015

L'architecture et la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale

III. Le Corbusier : un humaniste ?

Le Corbusier a parlé de ses réalisations comme de « machines à habiter » cependant ses compositions plastiques répondent à une formule basée sur la personne.

Le Modulor

Le Modulor. L’Homme lève le bras
et touche le plafond.
Son corps définit sont habitat.
Un système de mesure architectural
directement lié à la morphologie
humaine vient de naitre.
© FLC-ADAGP

1. Son concept du Modulor (mot qui résulte de l’assemblage de « module » et « nombre d’or ») est une silhouette humaine standardisée, qui sert à concevoir la structure et la taille des unités d’habitation ; elle devait permettre, selon lui, un confort maximal dans les relations entre l’homme et son espace vital.
Le modulor étudie aussi la position assise de l’homme. Dans tous les cas, le confort ergonomique de la personne est assuré.

Piste en géographie ou SVT
Vous connaissez l’INSEE ? C’est l’Institut National de Statistique et Études Économiques. Faites une recherche sur l’évolution de la taille des Français depuis les années 1950.
Dites si, en prenant pour référence un homme de 1,83 cm, en 1952, Le Corbusier a calculé large ?

2. Évolution de la taille moyenne au XXe siècle
En France, en 2009, selon l’INSEE, la taille moyenne des hommes était de 1,75 m et de 1,63 m pour les femmes ; contre respectivement 1,66 m et 1,54 m en 1900.
Cette évolution a connu une forte accélération entre 1960 et 1990 : 5 cm gagnés en 30 ans. Cette croissance s’explique notamment par une alimentation plus diversifiée. Ces chiffres continuent à évoluer constamment, la moyenne pour les Français ayant 20 à 29 ans en 2001 est encore plus grande : 1,77 m pour les hommes et de 1,64 m pour les femmes.


Le module du Corbusier prend en compte la taille de l’homme pour déterminer les dimensions de son habitat.

Perspective d'un appartement supérieur

FLC 17322 - œuvre de Le Corbusier - © Fondation Le Corbusier

Il prend donc en compte le nombre d’or (rapport entre la taille européenne prise en compte alors (1m83) et la hauteur du nombril (1m13) moyenne est égal à 1,619). Le modulor avec le bras levé, indication de sa formule (voir illustrations) nous donne une hauteur de plafond de 2,26 cm. (de la rue, comme de l’étage). Les appartements et les rues ont la même largeur : 2 modulors, c’est à dire 3,66 cm.

Pour cela, il va superposer deux sortes de logements : des montants et des descendants. Ceux-ci sont desservis en commun par une « rue intérieure ». Au dessus de cette rue nous avons le bâtiment montant et au dessous de cette même rue nous avons le bâtiment descendant.
Les logements sont orientés est-ouest pour profiter au maximum de la lumière du jour. Les rues sont en revanche nord-sud et restent dans la pénombre.
Chaque logement est composé d’un étage positionné sur le même étage que la rue intérieure, et un autre soit au dessus, soit en dessous.

Document joint

La cité radieuse : des photos de l’intérieur d’une unité d’habitation