Accueil : EduQuébec

article Le Parc Jean Drapeau à Montréal : loisirs et rénovation urbaine     -    publié le 09/08/2007    mis à jour le 22/06/2012

Dix millions de visiteurs par année !

vue aérienne de l'Île Sainte-Hélène et l'Île Notre-Dame (pont Jacques-Cartier, parc Jean-Drapeau, Longueuil, Montérégie)

Vue aérienne, 1997,
Centre-Sud (Montréal)
Photo de Gilbert Fontaine
Fourni par Gilbert Fontaine
18 x 12 cm ,
Gilbert Fontaine©
Le Québec en images, CCDMD

Le parc des îles qui rassemble les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, est le lieu de villégiature et de divertissement favori des Montréalais. Ce site fut celui de l’Exposition universelle en 1967, c’est aujourd’hui le plus grand parc de Montréal consacré aux divertissements et au sport. C’est en 2001 que le parc des Îles de Montréal a été rebaptisé Parc Jean Drapeau en hommage au maire de Montréal le plus célèbre et à qui l’on doit la tenue d’EXPO-67.
Il reste pourtant bien peu de l’Exposition : seuls les jardins et quelques pavillons dont celui de la France, transformé en casino, et celui de la Jamaïque, transformé en restaurant, subsistent encore.
L’île Notre-Dame est davantage consacrée aux activités sportives, on y trouve notamment le circuit Gilles Villeneuve qui accueille toujours le Grand Prix du Canada.
- Cartes, plans et photos satellites du parc dans l’agglomération de Montréal

L’été, le parc Jean-Drapeau (parc des Îles) de Montréal offre La Ronde, le plus grand parc d’attractions au Québec et les plus beaux feux d’artifice au monde en compétition à l’International Benson & Hedges.
On peut y profiter d’une vraie plage de sable, d’un lac pour une heure de voile ou d’une promenade en vélo ou en patin à roues alignées dans les merveilleux jardins des Floralies. Véritable mosaïque d’eau et de verdure, parsemée d’attraits et d’événements, le parc Jean-Drapeau (parc des Îles) de Montréal est l’endroit rêvé pour profiter de ses loisirs ou s’exclamer à l’intérieur du Casino de Montréal.
L’hiver, le parc Jean-Drapeau (parc des Îles) de Montréal est l’hôte de la chaleureuse fête des Neiges : un événement couru où petits et grands s’amusent autant ! Et toute l’année, la Biosphère et le Musée Stewart sont prisés par les amateurs d’écologie et d’histoire, alors que les restaurants Hélène de Champlain et Festin du Gouverneur sont réputés pour la qualité de leur ambiance.

La Société du parc Jean-Drapeau est une société paramunicipale de la Ville de Montréal. Elle est gérée par un conseil d’administration formé de sept membres provenant essentiellement du milieu des affaires. La mission de la Société du parc Jean-Drapeau :

  • l’animation auprès du grand public ;
  • la conservation, la protection et la mise en valeur des espaces verts et bleus ;
  • la gestion du site en termes d’accueil du public, de sécurité et de signalisation ;
  • les relations avec les différents partenaires des îles ;
  • l’identité visuelle et l’image du parc Jean-Drapeau ;
  • la circulation, l’accès aux îles et le stationnement ;
  • la gestion et la préservation des bâtiments, des équipements et des œuvres d’art public sur le site.

Le réaménagement de ce parc s’inscrit dans une politique de rénovation et revitalisation plus large de la métropole montréalaise. On pourrait voir les 25 dernières années comme la première étape d’un développement considéré sur un horizon de 50 ans. En effet, le havre de Montréal a connu une importante évolution au cours du dernier quart de siècle. La renaissance de l’habitat dans le Vieux-Montréal et le redéveloppement des faubourgs, le réaménagement du Vieux-Port et du parc Jean-Drapeau, la réouverture du canal de Lachine, la Cité multimédia et le Quartier international constituent autant de réalisations qui contribuent à lui redonner son rôle de premier plan dans le développement économique et social de Montréal.

Investissements publics et privés depuis 25 ans :

  • Vieux-Montréal : 250 M $
  • Réaménagement du Vieux-Port pour le 350e anniversaire de Montréal : 125 M $
  • Réaménagement et développement du parc Jean-Drapeau depuis 1980 : 240 M $
  • Réouverture du canal de Lachine en 2002 : 100 M $

Au-delà de cet espace consacré aux loisirs, des activités qui y prospèrent, il est intéressant de le replacer dans la ville et dans l’agglomération montréalaise. C’est un sujet d’étude qui permet de percevoir les mutations d’un grand pôle urbain. C’est un moyen d’aborder les questions d’aménagements et d’espaces publics. C’est un indicateur également du mode de vie et du niveau de vie des Montréalais.

Dans une perspective comparative, on choisira à l’évidence le Parc du Futuroscope dans la région Poitou-Charentes. Cet espace présente tous les éléments d’étude pertinents : les services, les loisirs, les axes de communications...
Le site du Futuroscope

- Document joint

Le Parc Jean Drapeau à Montréal : loisirs et rénovation urbaine.

Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article Etude d’un espace de service : le parc Jean Drapeau
un article Le Parc Jean Drapeau à Montréal : loisirs et rénovation urbaine
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex