Accueil : EduQuébec

article Dix sites pour découvrir l’Histoire de la ville de La Rochelle.     -    publié le 07/08/2007    mis à jour le 05/04/2012

Lycée professionnel

1 2 3 4 

Cette visite de la ville se présente à la fois comme une promenade et à la fois comme une somme de repères historiques. Ainsi muni du plan de l’hyper centre fourni en document complémentaire, il vous sera facile de vous repérer grâce aux numéros et au parcours identifié sur ce plan.
Libre à vous de moduler cette découverte de vous arrêter aux 10 points nommés. Vous pouvez aussi réaliser un parcours plus court en sautant des étapes, ou plus long grâce aux liens référencés et aux visites guidées proposées sur certains sites comme l’hôtel de ville, les musées ou les tours.

La Rochelle est une ville agréable où il fait bon se promener. Profitez de ses arcades pour vous abriter en cas d’averse (nous sommes en climat océanique) ou pour vous rafraîchir des rayons du soleil estival. L’office du tourisme situé dans le quartier du Gabut (face à l’Aquarium) sera un atout complémentaire à votre visite. N’hésitez pas non plus à lever le nez lors de votre périple et à découvrir le patrimoine architectural situé en haut des bâtisses (gargouilles, sculptures et autres).
Cette visite est loin d’être exhaustive. Vous pouvez le samedi matin découvrir la place du marché et celle de l’Arsenal en effervescence pour le marché de la semaine et prolonger sur le quartier Saint Nicolas pour son marché aux puces.
N’oubliez pas de franchir la passerelle qui vous mène vers l’université où vous aurez là, une vue superbe sur l’entrée du port (louez un vélo gratuitement pour deux heures et prolongez la ballade le long du quai jusqu’au port de plaisance des Minimes. Si vous êtes moins sportif, le bus de mer vous fera traverser l’anse pour découvrir le plus grand port de plaisance français de la côte atlantique). Et puis si vous êtes matinal promenez vous « à la fraîche » dans les parcs Charrruyer qui bordent la ville sur tout l’Ouest.

Bonne promenade à la découverte de notre belle ville et à bientôt.

• Bibliographie

AUGERON Mickael, GAURRIAUD Christophe, LA Rochelle : entre tours et détours,
éditeur : Gestes éditions, 2005

AUGERON, BONNIN, FAUCHERRE, POTON, RAMBEAUD, La Rochelle : capitale atlantique, capitale huguenote,
éditeur : Centre des monuments nationaux, 1998

CRETE Liliane, La Rochelle au temps du grand siège,
éditeur : Perrin, 2001

LEDRET/MAHE, La Rochelle et ses quartiers,
éditeur : Alan Sutton, 2001

VRAY,Nicole, La Rochelle et les protestants du XVI ème au XX ème,
éditeur : Geste éditions, 1999

• Étape 1 : Le long du Lafond (parc Charruyer)

Parcs Charrruyer

Parcs Charrruyer
La Rochelle

Jusqu’au Xème siècle, la ville n’est qu’un port de pêcheurs nommé Rupella et bâti sur le cours d’eau du Lafond à l’Ouest dans ce que sont aujourd’hui les parcs. Ce village est sous la tutelle des seigneurs de Chatellaillon et prospère gentiment. En 961, après de nombreuses guerres intestines entre Chatellaillon et son seigneur le comte d’Aquitaine, le village passe sous la domination directe de l’Aquitaine et reçoit une charte de lestage et d’ancrage des bateaux. C’est la première véritable expansion du site.
En 1130, la première enceinte est fondée. En 1137, la ville se voit exemptée de toutes charges féodales (La dispense du paiement de la gabelle – impôt sur le sel- donnera une renommée importante au port qui deviendra port libre et attirera en son sein bon nombre de marchands.)
En 1154, le remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi d’Angleterre sera pour la ville le début de toute son atypique histoire, ballottée au fils des siècles entre la couronne de France et celle d’Angleterre. Pour autant la ville s’enrichira de ses passages de l’une à l’autre car elle fera ratifier à chaque fois des droits particuliers et deviendra rapidement la ville la plus libre du royaume.

Ainsi, elle aura un maire et des échevins élus par leurs pairs, le droit de commercer avec l’ennemi même en période de guerre, alors qu’aucune ville n’a de tels privilèges. C’est en donnant en 1199 sa première charte à la ville qu’Aliénor d’Aquitaine lui promettra un destin prospère.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex