Accueil : EduQuébec

article Etude comparative de la toponymie et des ondonymes au Québec et en Poitou-Charentes     -    publié le 29/07/2007    mis à jour le 25/06/2012

Niveau scolaire

• Pistes pédagogiques : travail en salle multimédias

1/ A partir des sites de l’inventaire des lieux de mémoire de la Nouvelle-france et du site de la toponymie au Québec, les élèves sont conduits à faire des recherches pour retrouver des toponymes et des odonymes (noms de places, de rue) concernant des personnages témoignant des liens historiques entre le Québec et notre région.
Il est indispensable au préalable de cibler le travail. Il est possible de partir d’un personnage tel que Champlain et de rechercher toutes les places ou rues au Québec ou dans notre région pour faire saisir l’importance de ce personnage dans le cadre de la colonisation et de la mémoire des Québécois et des Picto-Charentais.

Allée Champlain

Allée Champlain
Inventaire des lieux de mémoire

2/ Dans la salle de classe à l’aide d’un rétroprojecteur ou toujours en salle multimédias, faire étudier les 2 cartes extraites du livre « Champlain ou les portes du Nouveau Monde », p 318-319.
Faire constater aux élèves la multitude de toponymes propre à notre région transplantés en Amérique du Nord et plus précisément au Québec.

3/ Un travail comparatif sur les odonymes les plus fréquents dans la ville de Québec au 17ème siècle et de nos jours peut être envisagé à partir de l’étude de Jean Poirier et d’un plan urbain actuel.
Quelle est la nature des toponymes ou odonymes les plus fréquents au 17ème siècle ?
D’autre part les odonymes actuels font-ils plus ou moins référence à notre région qu’au 17ème siècle ?

Rue Du Gua De Mons

inventaire des lieux de mémoire

Dans le même esprit, il est possible de travailler sur des plans des villes de notre région, comme La Rochelle, ou bien Rochefort.

4/ En s’appuyant sur l’ouvrage : la France et le Québec, des noms de lieux en partage, choisir quelques sites au Québec qui sont des toponymes picto-charentais.

Ensuite essayer de comprendre et d’expliquer le processus qui a conduit à choisir ces toponymes pour ces sites et parfois l’évolution de la nomenclature pour un même lieu au cours des siècles.
Exemple de site : les îles Angoulême ou bien l’île Madame
dans la vallée Laurentienne.

• Ouvrages et articles de référence

- Poirier Jean « Regards sur les noms de lieux » ; une série de 23 études publiées entre 1962 et 1981 dans des revues de vulgarisation ou scientifique, 1982, 174p,
éditeur : Publication du Québec.

- Saint-Hilaire Marc, «  le Poitou-Charentes dans la toponymie nord-américaine », in AUGERON M ET GUILLEMET D, « Champlain ou les portes du Nouveau Monde »,
éditeur : Geste Editions, La Crèche, 2004, pp

- 450 ans de noms de lieux français en Amérique du Nord, Québec,
éditeur : Publication du Québec 1986, 555p

- La France et le Québec : des noms de lieux en partage , Commission de toponymie du Québec , Commission nationale de toponymie de France, L’Association française pour l’information géographique
éditeur : Les publication du Québec, 1999, 229p

- Fichiers multimédias

-  Images

Rue Du Gua De Mons Allée Champlain Allée Simard Avenue des Acadiens Allées de La Nouvelle-France
Agrandir
• Dans la même rubrique
un article Etude comparative de la toponymie et des ondonymes au Québec et en Poitou-Charentes
un article Les transferts linguistiques
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex